L'îlot Charlevoix à la Ville pour 1 M$

Le terrain de 1102 mètres carrés, situé au... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Le terrain de 1102 mètres carrés, situé au coin de la rue Charlevoix et de la côte du Palais, servira à construire des logements et des services de proximité, selon le maire Régis Labeaume.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, a confirmé mercredi la vente du terrain de l'îlot Charlevoix à la Ville de Québec pour 1 million $. Logements et services de proximité sont les priorités de l'administration Labeaume pour cet espace stratégique au coeur du Vieux-Québec.

Le terrain de 1102 mètres carrés, situé au coin de la rue Charlevoix et de la côte du Palais, a une valeur de 1 365 000 $ au dernier rôle d'évaluation. Le CHU de Québec n'en avait plus besoin car le futur mégahôpital a été relocalisé sur le site de l'Hôpital de l'Enfant-Jésus, à Limoilou.

L'annonce de la transaction a eu lieu à l'hôtel de ville de Québec, en présence du maire Régis Labeaume et du ministre de la région de la Capitale-Nationale, François Blais. L'ambiance était bon enfant, les politiciens se taquinant sur le prix payé. Trop bas, selon les libéraux. Trop élevé, selon le maire. 

Tous s'entendaient toutefois sur l'importance de cette acquisition pour la Ville de Québec, qui souhaite dynamiser son centre historique en attirant 500 nouveaux résidents permanents. 

«Unités d'habitation»

Le maire de Québec dit avoir privilégié «des transactions non seulement pour s'assurer qu'il se bâtirait des unités d'habitation pour que des humains restent là en permanence mais, en même temps, qu'on puisse amener des services». M. Labeaume a parlé spécifiquement de commerces d'alimentation, mais n'exclut pas les autres.

L'élu a insisté sur l'importance de «ne pas perdre le contrôle de notre centre-ville, du Vieux». «C'est documenté : récupérer ça prend des décennies. Une fois que les gens sont partis, les ramener, c'est compliqué», a-t-il fait remarquer. 

La Ville de Québec procédera dans les prochains mois à un appel de propositions auprès des promoteurs immobiliers pour occuper le terrain. Le zonage prévoit un maximum de 17 mètres ou six étages. Selon la vice-présidente du comité exécutif, Julie Lemieux, responsable des dossiers d'urbanisme et de patrimoine, cela est suffisant et ne devrait pas bouger «à moins qu'on nous présente un projet extraordinaire». 

Des services de santé

Le ministre de la Santé a répété qu'il y aurait toujours des services de santé offerts sur le site de l'Hôtel-Dieu, notamment pour desservir ces résidents que veut attirer la Ville de Québec, mais «la formule reste à déterminer». Le Dr Barrette veut y aller «en séquence», attendre que le mégahôpital soit lancé pour avoir une meilleure idée des besoins pour le secteur et l'ensemble de la région de Québec. 

L'opposition officielle à l'hôtel de ville de Québec a réagi positivement à la transaction, mais souhaite participer à la rédaction de l'appel de propositions. Jean Rousseau, colistier de la chef Anne Guérette qui représente le Vieux-Québec, a fait remarquer que les citoyens avaient déjà affiché leur préférence pour un édifice de quatre étages avec des halles au rez-de-chaussée et des logements à l'étage. 

Démocratie Québec a aussi plaidé pour une intégration avec la rue Saint-Jean toute proche. «Chaque projet qui se fait dans le Vieux-Québec doit être un bijou», a insisté sa chef.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer