Des Grands Feux «au-delà des attentes»

  • La dernière soirée des Grands Feux Loto-Québec s'est déroulée au rythme endiablé des musiques latines. (Le Soleil, Caroline Grégoire)

    Plein écran

    La dernière soirée des Grands Feux Loto-Québec s'est déroulée au rythme endiablé des musiques latines.

    Le Soleil, Caroline Grégoire

  • 1 / 7
  • La dernière soirée des Grands Feux Loto-Québec s'est déroulée au rythme endiablé des musiques latines. (Le Soleil, Caroline Grégoire)

    Plein écran

    La dernière soirée des Grands Feux Loto-Québec s'est déroulée au rythme endiablé des musiques latines.

    Le Soleil, Caroline Grégoire

  • 2 / 7
  • La dernière soirée des Grands Feux Loto-Québec s'est déroulée au rythme endiablé des musiques latines. (Le Soleil, Caroline Grégoire)

    Plein écran

    La dernière soirée des Grands Feux Loto-Québec s'est déroulée au rythme endiablé des musiques latines.

    Le Soleil, Caroline Grégoire

  • 3 / 7
  • La dernière soirée des Grands Feux Loto-Québec s'est déroulée au rythme endiablé des musiques latines. (Le Soleil, Caroline Grégoire)

    Plein écran

    La dernière soirée des Grands Feux Loto-Québec s'est déroulée au rythme endiablé des musiques latines.

    Le Soleil, Caroline Grégoire

  • 4 / 7
  • La dernière soirée des Grands Feux Loto-Québec s'est déroulée au rythme endiablé des musiques latines. (Le Soleil, Caroline Grégoire)

    Plein écran

    La dernière soirée des Grands Feux Loto-Québec s'est déroulée au rythme endiablé des musiques latines.

    Le Soleil, Caroline Grégoire

  • 5 / 7
  • La dernière soirée des Grands Feux Loto-Québec s'est déroulée au rythme endiablé des musiques latines. (Le Soleil, Caroline Grégoire)

    Plein écran

    La dernière soirée des Grands Feux Loto-Québec s'est déroulée au rythme endiablé des musiques latines.

    Le Soleil, Caroline Grégoire

  • 6 / 7
  • La dernière soirée des Grands Feux Loto-Québec s'est déroulée au rythme endiablé des musiques latines. (Le Soleil, Caroline Grégoire)

    Plein écran

    La dernière soirée des Grands Feux Loto-Québec s'est déroulée au rythme endiablé des musiques latines.

    Le Soleil, Caroline Grégoire

  • 7 / 7

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Au lendemain de la dernière soirée des Grands Feux Loto-Québec, alors que la danse latino était à l'honneur à la place des Canotiers et au quai Paquet à Lévis, la direction de l'organisation a brossé jeudi un bilan «au-delà de toute attente» de l'événement. «Nous avons été sur un nuage pendant trois semaines», lance la directrice générale Elisabeth Farinacci.

Même si elle ne peut avancer de chiffres d'achalandage, en l'absence de billetterie, pour mesurer le succès des six soirées pyrotechniques, Mme Farinacci soutient que des milliers de spectateurs se sont approprié la nouvelle formule, où tous les styles musicaux ont été à l'honneur.

Les sourires sur les visages, les danses spontanées, les interactions avec les danseurs, autant d'éléments qui laissent croire que la nouvelle formule a su répondre aux attentes de la population. «Je parle plus en terme d'émotions que de chiffres», laisse tomber la directrice générale, avouant avoir vécu «quelque chose d'absolument hallucinant».

Pour obtenir une approximation des foules qui ont répondu à l'appel, des «indicateurs de performance» comme l'utilisation accrue du transport en commun, les recettes des restaurants des environs et «surtout l'explosion des interactions sur les plateformes communicationnelles de l'événement» seront étudiés en détail par l'organisation.

574 danseurs

Même enthousiasme chez le metteur en scène et directeur artistique Richard Aubé. «La population a manifestement embarqué dans notre formule. La magie a été au rendez-vous», mentionne celui qui a mis en place le concept où les danseurs se fondaient dans la foule, plutôt que d'offrir une performance sur une scène.

Au total, pour égayer ces six programmes pyromusicaux, les Grands Feux ont fait appel à 574 danseurs en provenance de 23 troupes, écoles et studios. «Lors de la soirée disco, nous avons eu des jumeaux de seulement neuf ans. Un monsieur de 86 ans est venu danser avec son épouse lors de la soirée country», précise M. Aubé.

«Nous avons vécu beaucoup d'émotions cette année, renchérit Nicolas Bégin, conseiller artistique et fondateur de la Compétition Hit The Floor. Les gens ne sont plus seulement spectateurs des Grands Feux, ils les vivent sur les quais. C'est une expérience bonifiée.»

Doit-on s'attendre au retour de la formule musicale et dansante pour les Grands Feux 2018? «On va faire un gros bilan. On a définitivement créé un précédent», termine Elisabeth Farinacci.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer