SRB, métro ou tramway à Québec: 81% des membres du CAA seraient en accord

Malgré l'abandon du projet par la Ville de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Malgré l'abandon du projet par la Ville de Québec, c'est le SRB qui est privilégié à 36%, suivi du métro à 23% et du tramway et des trains de banlieue, qui récoltent chacun 16%.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Plus de 81% des membres du CAA de la région de Québec seraient d'accord avec l'implantation d'un service rapide par bus (SRB), d'un métro ou d'un tramway dans la capitale, selon un sondage mené par cette association d'automobilistes.

Les résultats du sondage et dix recommandations ont été présentés dans un mémoire adressé à la Ville de Québec à l'occasion de la consultation sur la mobilité durable et un réseau structurant de transport.

Même si neuf répondants sur dix utilisent principalement leur voiture pour leurs déplacements quotidiens et que seulement 50% utilisent le transport en commun plus que quelques fois par mois, 81% seraient tout à fait d'accord ou plutôt d'accord avec un SRB, un métro ou un tramway à Québec.

Malgré l'abandon du projet par la Ville de Québec, c'est le SRB qui est privilégié à 36%, suivi du métro à 23% et du tramway et des trains de banlieue, qui récoltent chacun 16%.

L'enquête indique aussi que 61% des personnes sondées utiliseraient probablement un SRB, un métro ou un tramway si un tel projet voyait le jour à Québec. Parmi ceux qui n'utilisent pas le transport en commun actuellement, 51% seraient prêts à le faire si cette nouvelle option s'ajoutait.

Complexité

La complexité actuelle du transport en commun serait la principale raison qui amène les membres sondés à ne pas l'utiliser, 37% citant les trajets trop longs, 36% le nombre de correspondances trop important, 24% le fait que le service ne soit pas adapté à leur horaire de travail et 19% que le bus ne passe pas assez souvent près de leur résidence.

Quant aux principales raisons données par les membres du CAA comme ayant mené à l'abandon du projet de SRB, le trajet choisi, la perte éventuelle de voies de circulation pour les automobilistes et le retrait de la Ville de Lévis figurent parmi les plus mentionnése.

Recommandations

Quant aux recommandations faites par CAA Québec à la Ville de Québec pour ses projets futurs de transport en commun, elles touchent d'abord l'amélioration du transport en commun dans les anciennes banlieues et dans les parcs industriels aux heures de pointe, l'ajout de stationnements incitatifs gratuits, l'importance de relier les deux rives du fleuve et la participation des différents paliers de gouvernement .

CAA Québec souhaite aussi que les autorités démontrent hors de tout doute que l'agglomération de Québec compte suffisamment d'usagers potentiels pour qu'on y implante avec succès un nouveau mode de transport en commun, qu'elles fassent preuve de transparence relativement aux coûts d'implantation, qu'elles suscitent l'adhésion de la population au projet en en démontrant les avantages, qu'elles établissent des mesures de succès, qu'elles soient à l'écoute des citoyens et qu'elles analysent tous les irritants soulevés par la population.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer