Troisième lien: Lehouillier satisfait du bureau d'étude

Il «va y avoir un mécanisme de consultation... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Il «va y avoir un mécanisme de consultation très suivi et très serré avec les villes de Québec et de Lévis et ça, ça me satisfait», indique le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Même si aucun représentant des villes de Lévis et de Québec ne siègera au bureau d'étude sur le troisième lien, le maire de Lévis Gilles Lehouillier se dit «tout à fait satisfait de la gouvernance qui est donnée».

Le Soleil révélait mercredi que le bureau d'étude, doté d'un budget de 20,5 millions $ commencera son travail cet automne et sera composé de 9 experts du ministère des Transports.

«Le leadership appartient au ministère des Transports et doit rester entre les mains du ministère des Transports (...) Ce sont eux qui vont être les maîtres d'oeuvre du projet», a indiqué M. Lehouillier en marge de l'ouverture de la passerelle Harlaka.

Il dit toutefois avoir obtenu l'assurance que les maires de Québec et de Lévis seront tenus informés. «Ce que le ministre nous a dit, c'est qu'il va y avoir un mécanisme de consultation très suivi et très serré avec les villes de Québec et de Lévis et ça, ça me satisfait», indique M. Lehouillier. 

Dominique Vien, ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, a confirmé les informations du Soleil mercredi, ajoutant que ce bureau aura pour mandat de «faire l'inventaire de toutes les options possibles et imaginables pour relier la rive nord et la rive sud» du fleuve Saint-Laurent. 

«C'est un bureau qui va prendre son envol à l'automne (...) Il y aura aussi un site web par lequel les gens intéressés par la question pourront soumettre des questions et donner leur avis», explique Mme Vien. 

La ministre soutient que la structure du bureau d'étude sera assez ouverte, car ce même site web fera état de l'avancement des travaux. «Le citoyen va pouvoir s'informer», se réjouit-elle. 

Les politiciens vont aussi suivre l'évolution des travaux de près, un «bureau politique» ayant aussi été formé sur la question, qui comprendra les ministres Laurent Lessard, François Blais et Dominique Vien, en plus des maires de la région concernés par ce projet. 

Mme Vien n'a toutefois pas été en mesure de dire à quel moment les travaux d'étude d'un troisième lien routier pourront être complétés et à quel moment une solution pourra être présentée à la population.

Inaugurée mercredi, la passerelle Harlaka qui enjambe l'autoroute 20 est... (Photo fournie par la Ville de Lévis) - image 2.0

Agrandir

Inaugurée mercredi, la passerelle Harlaka qui enjambe l'autoroute 20 est ouverte aux cyclistes en été et aux motoneigistes en hiver.

Photo fournie par la Ville de Lévis

La passerelle Harlaka ouverte aux cyclistes

La ville de Lévis et la région de Bellechasse sont désormais réunies par un «trait d'union» touristique. Inaugurée mercredi, la passerelle Harlaka qui enjambe l'autoroute 20 est ouverte aux cyclistes en été et aux motoneigistes en hiver. Cette passerelle qui relie le parcours des Anses à la cycloroute de Bellechasse a été construite en 10 mois pour un peu moins de 3,5 millions $. Le maire de Lévis Gilles Lehouillier en confiant d'attirer des touristes internationaux, surtout si le projet d'aménager un stationnement incitatif pour motoneigistes dans le secteur de Lauzon se concrétise, au cours des prochaines années.

Patricia Cloutier




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer