«Je vais avoir leur tête»

L'homme d'affaires Philippe Beshro s'est fait voler pour... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

L'homme d'affaires Philippe Beshro s'est fait voler pour environ 500 000 $ en argent et bijoux divers.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Rolex, boutons de manchettes incrustés de diamants, argent de collection et une importante somme d'argent américain. L'homme d'affaires Philippe Beshro s'est fait voler pour environ 500 000 $ en argent et bijoux divers. Il offre aujourd'hui une récompense de 150 000 $ pour retrouver les auteurs de ce crime.

Le coffre-fort était fixé par une vis dans... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 1.0

Agrandir

Le coffre-fort était fixé par une vis dans le plancher en ciment.

Le Soleil, Patrice Laroche

«Je vais avoir leur tête». Dans son condo du Boisé des Augustines, M. Beshro tente encore de faire le décompte de tout ce qu'on lui a dérobé. «Il y avait cinq, six ou sept diamants, je ne sais plus. J'avais une Longines cinq étoiles, des Rolex et d'autres bijoux», lance-t-il, en montrant des photographies de ses avoirs qui étaient pourtant rangés dans un coffre-fort. 

«Philippe, on s'est fait défoncer.» C'est l'épouse de M. Beshro qui lui a annoncé la mauvaise nouvelle au téléphone en pénétrant le jeudi 13 juillet dans leur condo situé au 6e étage de leur immeuble. Le cadre de porte était arraché. Les voleurs ne se sont pas souciés de l'autocollant indiquant que la résidence était protégée par un système d'alarme. De toute évidence, ils savaient que c'était un leurre. Ce qui laisse croire à M. Beshro que les suspects connaissaient les lieux.

Rolex, boutons de manchettes incrustés de diamants, argent... (Patrice Laroche) - image 2.0

Agrandir

Patrice Laroche

Rolex, boutons de manchettes incrustés de... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 2.1

Agrandir

Le Soleil, Patrice Laroche

«Regarde, regarde ce qu'ils ont fait. Je n'en reviens pas.» En écartant le linge suspendu de la garde-robe, il indique au Soleil l'endroit où se situait le coffre-fort, pourtant fixé par une vis dans le plancher en ciment. «Lorsqu'ils l'ont ouvert, ils n'ont pas dû croire à ça. Ils devaient se dire qu'ils ont poigné le Jack-pot», explique-t-il.

Outre les bijoux, il contenait une vingtaine de milliers de dollars en argent américain. «Je gardais ça là au cas où je voulais prendre l'avion à la dernière minute pour me rendre aux États-Unis et jouer au Casino», raconte-t-il encore. Il y avait aussi plusieurs coupures d'argent de collection de valeurs diverses.

Malgré le choc, l'homme est déterminé. «Ils ne l'emporteront pas (leur butin) en terre. Je n'ai pas travaillé 60 ans pour rien.» Pour lui, l'argent n'est visiblement pas un problème, d'où la récompense promise de 150 000 $ pour toute information qui permettrait de mettre la main au collet des cambrioleurs.

Au-delà du vol, M. Beshro a l'impression que les brigands voulaient lui envoyer un signal. «Comprends-tu ça. Ils ont pris un bouton de manchette et ils ont laissé l'autre là, dit-il, en désignant un bouton de manchette incrusté de diamants portant ses initiales. Ils ont dû se dire, "Mon Beshro, tu les porteras pu".»  Pour ajouter l'injure à l'insulte, l'un d'eux a pris le temps de faire ses besoins sans tirer la chasse d'eau. 

Le genre d'objets volés ne passe pas inaperçu. Cependant, M. Beshro craint qu'il soit déjà trop tard pour récupérer ses biens. Vont-ils tenter le marché de la revente, faire fondre l'or? Chose certaine, l'homme d'affaires croit qu'ils n'obtiendront qu'une fraction de la valeur réelle des bijoux. 

M. Beshro est aussi en colère contre la police qui, selon lui, n'aurait pas agi assez rapidement pour diffuser publiquement, comme elle fait parfois, l'information dans les médias. 

C'est pourquoi il a créé une petite commotion mardi en publiant une annonce publicitaire en page neuf du Soleil, dans laquelle il offre une récompense de 150 000 $. Il a même ajouté un numéro de téléphone de la police, qui a aussitôt été débordé d'appels. Le service a dû publier un communiqué en journée pour préciser que l'offre de récompense n'est pas son initiative.

Les personnes qui détiennent de l'information sur ce dossier peuvent communiquer avec le  418-641-2447.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer