Le cottage Ross sauvé par la Ville... et déplacé

Le cottage Ross, cette maison centenaire de style... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le cottage Ross, cette maison centenaire de style Arts & Craft, est le dernier vestige de la Holland Farm, une des vastes propriétés de Québec qui avait été acquises en 1885 par la famille Ross.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Ville de Québec fait d'une pierre deux coups en achetant au rabais un terrain de la Cité Verte du chemin Sainte-Foy: le dernier vestige des grands domaines de la haute ville, le cottage Ross, sera sauvé du pic des démolisseurs et un nouveau jardin communautaire sera aménagé tout autour.

Il y a ce lot vacant à l'est de la Cité Verte, au 1142, chemin Sainte-Foy. Et il y a, juste un peu plus à l'ouest, ce vieux cottage encerclé par des tours, pour lequel les propriétaires actuels cultivent des rêves de démolition afin de construire en grand sur ses ruines.

Voilà des années que la maison historique est une patate chaude pour la Ville. Elle est la dernière trace de la Holland Farm, une des vastes propriétés de Québec, qui avait été acquise en 1885 par la famille Ross. En 1914, celle-ci avait fait construire le cottage pour loger... le chauffeur. 

Au fil des ans, le domaine a toutefois été morcelé. Le clan Ross a soutenu le développement du Jeffery Hale; une partie des terres ont été cédées pour la construction de l'hôpital. Plus tard, le complexe d'habitation Samuel-Holland a été planté sur la villa et les autres dépendances. Ne subsiste donc que cette maison centenaire de style Arts & Crafts, menacée.

«C'est un bâtiment qui a une valeur historique importante», indique la vice-présidente du comité exécutif, Julie Lemieux. «Mais il n'est pas facile à exploiter.»

Puis cette opportunité a surgi: un terrain vacant, tout près, à vendre à un prix loin, loin, de sa valeur marchande. «On a décidé de l'acheter.» Évaluation municipale : 1,34 million $. Prix de vente : 95 000 $. Le cottage y sera déménagé.

Des conditions

La SSQ ne cède toutefois pas cette parcelle de près de 3000 mètres carrés sans condition. La Ville s'engage à y aménager un jardin communautaire sur tout le lot, sauf l'espace qu'occupera le cottage Ross qui sera rénové pour accueillir les activités des cultivateurs urbains.

Justement, note Mme Lemieux, la demande pour de tels espaces de jardinage est grande. «Il en manque sur le territoire. Il y a des listes d'attente.»

Soulignons cependant que le contrat de vente prévoit que 50 % des parcelles cultivables seront offertes en priorité aux résidents du développement immobilier de la Cité Verte. Les autres seront disponibles pour les habitants des quartiers voisins.

La Ville espère pouvoir lancer les travaux dès cette année afin d'ouvrir le site pour la saison estivale 2018.

Julie Lemieux n'a pas en main d'évaluation des coûts du projet. Le propriétaire actuel du cottage Ross pourrait payer le déménagement, tandis que la Ville paierait les rénovations et l'aménagement du jardin.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer