Retour des manèges à ExpoCité: «scénario parfait», dit Labeaume

Entre 30 et 35 manèges seront installés par... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Entre 30 et 35 manèges seront installés par Beauce Carnaval sur le site d'ExpoCité.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'entreprise Beauce Carnaval animera le site d'ExpoCité en août avec la présentation d'une fête foraine tout juste avant le début des classes. Ça vous rappelle quelque chose?

«Ce n'est pas Expo Québec, mais on va travailler pour avoir quelque chose de bien.» Le copropriétaire de Beauce-Carnaval, Jacques Vallée, est enthousiaste à l'idée d'organiser cinq jours d'activités aux dates traditionnellement occupées par Expo Québec, avant que la Ville de Québec n'enterre l'événement après sa dernière présentation en 2015.

M. Vallée annonce l'installation de 30 à 35 manèges, le même nombre qu'à l'époque d'Expo Québec, des jeux d'adresse, un bar, de la restauration, une tente pour les stands de vente d'objets divers et de la musique. À ce chapitre, il précise qu'il n'y aura pas de spectacle d'envergure, mais plutôt un chansonnier pour animer le site.

Pour le maire de Québec, Régis Labeaume, il s'agit de la formule idéale. «Ce n'est pas Expo Québec, mais c'est tout comme! Quand on disait que le privé allait s'en occuper, c'est exactement ce qui arrive», a-t-il déclaré jeudi.

M. Labeaume s'est également réjoui que l'aventure ne coûte finalement rien à la Ville de Québec. «Nous, on ne prend aucun risque. Au contraire, on reçoit de l'argent parce qu'on loue le terrain à Beauce Carnaval. Tant mieux pour Beauce Carnaval, qui arrive là avec une entrée gratuite, et tant mieux pour les gens qui s'ennuyaient des manèges. C'est le scénario parfait!»

L'administration municipale avait évoqué la nécessité d'apporter des changements majeurs au modèle d'Expo Québec avant de mettre fin à la tradition plus que centenaire. Les éditions de 2013 et 2014 avaient connu un important déficit cumulé de 1,8 million $. En 2015, l'organisation avait enregistré un profit de 160 000 $, ce qui n'avait pas suffi à convaincre le maire Régis Labeaume à poursuivre l'aventure.

Après avoir envisagé relancer Expo Québec, le maire avait l'an dernier décrété que le festival n'aurait pas lieu en 2016, 2017 et 2018. Prévue pour trois ans, cette «période de réflexion» est officiellement terminée, a confirmé le maire. «On trouve que cette formule-là est parfaite», a-t-il répété.

Entrée gratuite

Jacques Vallée est lui aussi convaincu que la fête, sous sa forme envisagée, connaîtra un succès populaire et financier. «Premièrement, l'entrée au site est gratuite. Les gens paieront à la pièce pour les manèges. Et je vous annonce que les gens aiment ça. Même quand ça allait mal, les manèges, ça allait bien. On avait même une petite augmentation.»

Selon lui, ce genre de fête est «ancré dans les gens de Québec». «On est dans une période bien bizarre. On se sent agressé avec tout ce qui se passe dans le monde. Les gens sont stressés et quand ils arrivent sur notre site, ils s'amusent», plaide M. Vallée. Preuve à l'appui, il rappelle qu'entre 200 000 et 300 000 personnes foulaient le site pendant les deux semaines que durait l'événement. 

À moins de deux mois de la présentation de la fête, il reste encore quelques ficelles à attacher. Par exemple, M. Vallée est en pourparlers pour que les camions de cuisine de rue se réunissent sur le site le temps de l'événement. La Ville avait déjà prévu les rassembler au moins trois fois cet été lors de rassemblements ponctuels dans le cadre de journées-événements célébrant la bouffe.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer