Le fleurdelisé hissé pour la fête des Québécois

Dix personnages qui ont façonné l'histoire du Québec,... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Dix personnages qui ont façonné l'histoire du Québec, de Joseph-Armand Bombardier à Thérèse Casgrain, entre autres, ont été incarnés pour élever autant de fleurdelisés.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Fanny Lévesque</p>

(Québec) Pour une première fois depuis une trentaine d'années, le fleurdelisé a été hissé samedi sur les mâts au parc de l'Amérique française. Une cérémonie protocolaire, qui a mis de côté la partisanerie, pour «redonner la fierté» aux Québécois.

En marge des festivités de la Fête nationale, le Mouvement national des Québécois a choisi de ramener le salut au drapeau. Une décision non étrangère au thème des emblèmes que s'est donné l'organisation cette année. «Le drapeau, c'est probablement l'emblème le plus connu», a affirmé la présidente du mouvement, Martine Desjardins.

«Le drapeau du Québec, ce n'est pas seulement un drapeau qui flotte à l'Assemblée nationale [...]. Les gens de 7 à 77 ans l'ont porté, le portent et l'affichaient fièrement [vendredi] sur les Plaines. C'est aussi une façon de se reconnaître mutuellement.» Sur le coup de midi donc, des dizaines de citoyens ont convergé dans le parc pour la cérémonie.

Dix personnages qui ont façonné l'histoire du Québec, de Joseph-Armand Bombardier à Thérèse Casgrain, entre autres, ont été incarnés pour élever autant de fleurdelisés. «Notre drapeau, c'est un symbole de liberté», a affirmé l'auteur-compositeur-interprète et porte-parole de la Fête nationale 2017, Michel Rivard.

Pas de partisanerie

Prenant la parole, la députée péquiste de Taschereau, Agnès Maltais, a rappelé que même si certains y voient un pays et d'autres une province, «chaque fois que se lève le drapeau du Québec, nous nous reconnaissons» comme Québécois. «C'est le drapeau de tout le monde», a ajouté le ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais.

Des personnalités artistiques et politiques étaient présentes. On... (Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 2.0

Agrandir

Des personnalités artistiques et politiques étaient présentes. On reconnait ici le sculpteur Armand Vaillancourt, le chanteur Michel Rivard - qui est porte-parole de la Fête nationale 2017 - et le député libéral de Montmorency, Raymond Bernier.

Le Soleil, Pascal Ratthé

«On peut avoir des options politiques différentes et heureusement parce qu'on vit en démocratie. Mais aujourd'hui, c'est vraiment la fête de tous les Québécois sans exception», a poursuivi le ministre. Le comité de la Fête nationale cherche d'ailleurs depuis quelques années à retirer le côté partisan des festivités. 

«On sent que les gens ont le goût de fêter leur Fête nationale, de se la réapproprier. C'est devenu une fête très inclusive, on a des activités pour tout le monde. On a redonné la fête aux gens», a indiqué Mme Desjardins. Le Mouvement national espère aussi que Québec créera sous peu une politique de commémoration, encore là pour «sortir ce côté partisan». 

«Qui a droit à des funérailles nationales? Qu'est-ce qu'on doit faire? Qu'est-ce qu'on doit commémorer», énumère-t-elle. «Pourquoi pas un calendrier de commémoration [...]. Par exemple, on a manqué le 100e anniversaire de naissance de Félix Leclerc, on a fait les choses en catastrophe. Je pense qu'on est dû pour ça au Québec.»

La politique de commémoration pourrait être incluse dans la Politique culturelle que le gouvernement pourrait dévoiler à l'automne, estime Mme Desjardins.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer