Du hockey extérieur devant le Centre Vidéotron

Toutes les maquettes de l'amphithéâtre et de la... (Maquette fournie par SAGP)

Agrandir

Toutes les maquettes de l'amphithéâtre et de la place publique mettaient en évidence des jeunes sur patins s'amusant avec bâtons et rondelles sur une glace d'aspect naturel.

Maquette fournie par SAGP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il y aura finalement du hockey sur la patinoire en forme d'étang gelé qui fera son apparition l'hiver prochain devant le Centre Vidéotron. Le maire Régis Labeaume est intervenu personnellement pour que se réalise son «rêve», qu'il devine être celui de bien des recrues et des vétérans.

«J'avais dit qu'il y aurait du hockey, il va y en avoir, c'est tout», a tranché le maire mercredi, en entrevue téléphonique. «C'est la preuve que les élus, de temps en temps, ça sert à quelque chose», a-t-il ajouté en riant.

Dans son édition de mardi, Le Soleil rapportait que l'appel d'offres pour l'aménagement d'une patinoire réfrigérée sur la place Jean-Béliveau fermait la porte au sport national des Québécois. «La pratique du hockey ne sera pas tolérée sur la patinoire, seul le patinage libre le sera», peut-on lire dans les documents publics. 

Or, il a toujours été question de jouer au hockey à l'extérieur comme à l'intérieur de l'amphithéâtre. Toutes les maquettes du bâtiment et de la place publique mettaient en évidence des jeunes sur patins s'amusant avec bâtons et rondelles sur une glace d'aspect naturel. 

M. Labeaume s'en souvient très bien, lui qui prône l'occupation des lieux hiver comme été ainsi que l'organisation d'activités pour toute la famille. D'où son étonnement en apprenant dans le journal que le hockey était proscrit. 

Selon le maire, qui a fait ses vérifications, les fonctionnaires responsables du dossier de la patinoire «ne comprenaient pas comment ça marchait». «Ils voyaient des bandes ordinaires» en bois, comme pour les patinoires de quartier, a-t-il raconté. 

Il leur a plutôt imposé «des petites bandes de quelques pouces de hauteur ou en neige durcie», comme on les voit lors de tournois de «pond hockey», sur le lac Beauport par exemple. Cela interdit bien sûr le lancer frappé (slap shot), au risque de perdre la rondelle ou de blesser quelqu'un dans la foule environnante. 

Finir «le plus tard possible»

Des plages horaires seront réservées pour le hockey, d'autres pour le patinage libre. Théoriquement, la patinoire doit être ouverte du lundi au vendredi de 10 h à 22 h et les fins de semaine de 8 à 22 h, du début décembre à la mi-mars. Le désir de M. Labeaume est d'ailleurs que «ça finisse le plus tard possible» quand l'amphithéâtre est animé. 

Il n'y a pas de doute, le politicien croit fermement au produit. «Mon impression, c'est que tout le monde va vouloir y aller. Ça va être tellement spectaculaire. Avant un match, tout le monde va vouloir être là. Moi j'aimerais ça, si j'étais jeune, aller jouer là-dessus. T'es devant l'amphithéâtre, tu penses que t'es quelqu'un», décrit-il au bout du fil. 

Comme sur les maquettes, le maire de Québec espère aussi pouvoir installer des réchauds sur la place Jean-Béliveau, autour desquels les visiteurs pourraient se rassembler pour «se chauffer les mains et pourquoi pas prendre une bière». 

«Sur l'écran géant, tu as la pratique des joueurs de hockey [à l'intérieur de l'amphithéâtre] et dehors, les jeunes qui jouent. Ça serait féérique. Mettons -7 degrés Celsius et une petite neige qui tombe, une légère giboulée», s'imagine le politicien, détaillant son «rêve».




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer