Saint-Coeur-de-Marie: encore des frais pour les contribuables, dénonce Guérette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La chef de l'opposition à l'hôtel de ville, Anne Guérette, s'inquiète de la facture qu'entraînera le bras de fer juridique entre le promoteur Louis Lessard et l'administration Labeaume.

Deux jours après le dévoilement d'une poursuite de 12 millions $ déposée contre la Ville de Québec par le propriétaire de l'église Saint-Coeur-de-Marie, Mme Guérette a convoqué les médias pour donner son opinion.

Elle a strictement refusé de commenter les allégations de favoritisme contenues dans les documents de cour, laissant au juge le soin de départager le vrai du faux.

M. Lessard soutient que le directeur des grands projets, Charles Marceau, lui a recommandé de s'associer avec l'entrepreneur en construction Pomerleau et la firme d'architecture ABCP pour augmenter ses chances d'obtenir les permis demandés pour développer le site très convoité sur la Grande-Allée.

La chef de Démocratie Québec a plutôt fait ressortir les délais et revirements survenus au fil des ans : «Le maire a manqué de vision, il a manqué d'écoute dans ce dossier-là. Depuis 2009, si le maire avait été à l'écoute des citoyens, ça ferait longtemps qu'on aurait pris la décision de conserver et de mettre en valeur cette église.»

«Le processus décisionnel a amené jusqu'à des poursuites judiciaires. Il y a quelque chose là-dedans qui a été fait tout croche. Si on avait réglé le dossier d'entrée de jeu, on n'en serait pas là aujourd'hui», a-t-elle ajouté.

Mme Guérette s'est surtout attardée aux inévitables dépenses qu'entraînera la défense municipale. Selon une compilation maison de l'opposition, la Ville de Québec a payé plus de 8 millions $ pour des poursuites impliquant le maire ou des décisions de son administration en matière de relations de travail.

Peu importe si des sommes doivent être versées à Louis Lessard en bout de parcours, il y aura encore une facture pour les contribuables, a souligné la chef de l'opposition.  

«C'est juste un épisode de plus dans un pattern de gouvernance qui est établi depuis 2007 et qui risque de continuer parce que c'est comme ça que le maire Labeaume travaille», a-t-elle dénoncé.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer