Surplus record de 39,5 millions$ à Québec

Le maire de Québec Régis Labeaume... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le maire de Québec Régis Labeaume

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Ville de Québec termine son année financière 2016 avec un surplus de 39,5 millions $ par rapport  à ce qui avait été budgété. Ce surplus, un record depuis les fusions de 2002, est notamment attribuable à des économies sur les régimes de retraite et à des taux d'intérêts sur la dette moins élevés que prévu. Dette qui baisse d'ailleurs de 43,3 millions$.

«Pour la première fois depuis 2008, la dépense annuelle liée aux régimes de retraite est en baisse de 4,6 millions$, grâce aux impacts des changements apportés à la législation», a déclaré le maire de Québec Régis Labeaume lundi. «Ça valait la peine de se battre pour», a-t-il dit à propos de son combat pour l'adoption d'une telle loi en 2015.

L'an dernier, l'administration Labeaume avait terminé l'année financière 2015 avec un surplus de 13,7 millions$. Le surplus de cette année est trois fois plus important que celui de l'an dernier

Cette différence de 39,5 millions$ pour 2016 s'explique moins par des revenus supérieurs (très légèrement en hausse de 1,3 million$) que par des défenses de 36,9 millions$ inférieures à ce qui avait été budgété.

La Ville boucle ainsi l'année 2016 avec des revenus de 1,41 milliard$ pour des dépenses de 1,37 milliard$. Un budget de 1,403 milliard$ avait été adopté en décembre 2015.

Parmi les dépenses moins élevées que prévu, on note 21,4 millions$ liés à «l'organisation continue» et les réorganisations administratives. Ces économies sont «saupoudrées» un peu partout dans le budget.

Au rayon des entrées plus faibles qu'anticipées dans les coffres, notons les droits sur les mutations immobilières, la fameuse «taxe de Bienvenue». Ils ont été de 30,3 millions$ par rapport à 32,5 millions$ inscrit au budget. Il s'agit d'un montant réel plus bas que prévu pour la deuxième année consécutive, du jamais vu depuis 2002, alors que les droits sur les mutations avaient jusqu'à 2015 étés plus élevés qu'anticipé.

La dette nette est pour sa part en baisse de 43,3 millions$ et se chiffre maintenant à 1,63 milliard$.

Le rapport financier 2016 fera l'objet d'une présentation détaillée aux élus lors d'un comité plénier vendredi à l'hôtel de ville de Québec.

Les écarts quelques chiffres

• 3,6 millions$ d'intérêts sur placement supérieurs aux prévisions

• 3,3 millions$ de plus que prévu dans les coffres par la vente d'immeubles

• 7,5 millions$ de dépense de moins pour le Service de la dette nette en raison du taux d'intérêt inférieur aux prévisions

• 21,4 millions$ liés à «l'organisation continue» et les réorganisations administratives

• 4 millions $ d'économies sur le prix de l'essence et de l'électricité, moins élevés que prévus




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer