Le chantier de la YWCA va bien, et vite

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les nouveaux locaux de la YWCA étaient attendus depuis des années. Le chantier a été long à démarrer, mais les travaux au centre de l'avenue Holland vont bon train. Au point où ils seront terminés deux mois plus tôt que prévu.

«Tout sera livré en septembre», a lancé l'architecte Suzanne Bergeron au cours d'une visite de chantier à laquelle Le Soleil a assisté jeudi.

Au départ, il était déjà convenu que les espaces pour les services à la communauté comme la piscine, les salles de cours et les espaces pour divers sports et loisirs seraient ouverts pour le 1er septembre.

Mais finalement, le volet hébergement de la YWCA qui accueillera les femmes en difficulté sur quatre étages du bâtiment fraîchement agrandi sera aussi terminé en septembre alors qu'il était prévu pour novembre, a poursuivi l'architecte. Sa firme Amiot Bergeron Architecture et Design Urbain pilote le chantier mené conjointement avec la firme STGM. Un chantier où se dévoile un YWCA plus fonctionnel, plus convivial autant pour sa clientèle et que pour la population qui le fréquente pour les divers loisirs et activités sportives.

1. Plus grand, plus lumineux

Une aile sur pilotis, largement fenestrée, a été... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 3.0

Agrandir

Une aile sur pilotis, largement fenestrée, a été ajoutée avec des salles où se tiendront diverses activités comme le yoga, par exemple.

Le Soleil, Patrice Laroche

Dès qu'on met le pied dans les locaux en chantier de la YWCA, le contraste est marquant avec l'ancien immeuble construit en 1967. Il était désuet, tristounet, trop petit pour l'accueil des femmes en difficulté et les services à la communauté. Une aile sur pilotis, largement fenestrée, a été ajoutée avec des salles où se tiendront diverses activités comme le yoga, par exemple. À l'avant, une salle commune, elle aussi largement vitrée allège l'apparence du bâtiment initial qui, bien que jugé d'intérêt sur le plan architectural moderne à Québec, était pour le moins austère. «Il y aura beaucoup de lumineux, des matériaux beaucoup plus chaleureux, une meilleure insonorisation», a énuméré l'architecte Suzanne Bergeron à propos de l'immeuble initialement fait complètement de béton.

***

2. Une architecture qui favorise la rencontre

Une passerelle vitrée sera aménagée devant la piscine... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 5.0

Agrandir

Une passerelle vitrée sera aménagée devant la piscine complètement rénovée.

Le Soleil, Patrice Laroche

La particularité de la YWCA est d'accueillir autant sa clientèle que des gens de la communauté. Et autant l'architecte Suzanne Bergeron que la directrice générale de la YWCA Québec, Katia de Pokomandy-Morin estiment que les travaux en cours servent la mission de l'organisme. «On a une commande très particulière et une mixité de clientèles. On veut que les clientèles se côtoient. Et s'il y a des zones et des secteurs d'intimité, il faut qu'elles soient respectées, mais sans la notion de barrière», a-t-elle dit. Ce concept se traduit par des aires communes, une passerelle vitrée devant la piscine complètement rénovée, par exemple. Au total, en plus de salles et des équipements sportifs, le bâtiment comptera 60 chambres, huit îlots familiaux et quatre chambres adaptées, deux cuisines, deux salons communs, une salle de jeux et une terrasse sur le toit.

***

3. Lise Watier et les autres donateurs

La YWCA Québec a décidé de baptiser le... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 7.0

Agrandir

La YWCA Québec a décidé de baptiser le futur pavillon au nom de Lise Watier, généreuse donatrice avec sa fondation.

Le Soleil, Patrice Laroche

À combien se chiffre le montant final des rénovations à la YWCA? Difficile à dire, les responsables rencontrées jeudi préférant attendre l'inauguration officielle, prévue à la fin de l'été avant de dévoiler les détails du montage financier initialement de 18 millions $ composé de fonds publics et d'une vaste campagne de financement privée lancée en 2014. À elle seule, la femme d'affaires Lise Watier a versé 500 000 $ de sa fondation en mai 2014. La YWCA Québec a décidé de baptiser le futur pavillon à son nom.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer