Guerre à l'automobile? Labeaume réplique à Gosselin

Jean-François Gosselin se présentera aux élections municipales à... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Jean-François Gosselin se présentera aux élections municipales à la mairie de Québec.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'administration Labeaume en guerre contre l'auto? Régis Labeaume a pour la première fois répliqué à son nouvel adversaire dans la course à la mairie, Jean-François Gosselin, qui l'accuse de faire la «guerre à l'automobile».

«Nous autres, on a fait élargir le boulevard Robert-Bourassa. On est en train d'obtenir ce qu'on veut pour Henri IV, vous vous souvenez que c'était sur huit ans, et on va l'avoir sur cinq ans. Pis là, on travaille sur Laurentienne. Voilà», a énuméré le maire de Québec en point de presse avant le conseil municipal de lundi.

Celui qui avait jusqu'à maintenant refusé de commenter l'arrivée du nouveau parti Québec 21 de M. Gosselin, a lancé cette énumération lorsque Le Soleil l'a questionné sur la «guerre à l'automobile» que son nouvel adversaire l'accuse de mener.

En entrevue jeudi au lancement de son nouveau parti, Jean-François Gosselin a estimé que différentes mesures prises au fil du temps par l'administration Labeaume l'avaient «déçu» et que son intérêt pour un vaste service de transport en commun se faisait au détriment des automobilistes.

Il mentionnait au premier chef le Service rapide par bus (SRB), qui, selon M. Gosselin, n'est pas du tout abandonné, mais qui «renaîtra de ses cendres» après la consultation citoyenne annoncée.

Jean-François Gosselin, un ex-député de l'Action démocratique du Québec, se présente aussi comme le seul candidat clairement en faveur d'un troisième lien routier à l'est de la capitale entre Québec et Lévis.

Jeudi, le nouveau candidat s'est aussi dit contre les rues conviviales, un concept basé sur l'élargissement des trottoirs, l'aménagement de pistes cyclables et de plantation d'arbres. Un concept, déplorait-il, qui peut mener à la suppression d'espaces de stationnement. La veille du lancement de son nouveau parti, la Ville de Québec avait justement annoncé que l'avenue Maguire, à Sillery, serait d'ici 2019 transformée en rue conviviale. «Moi quand je vais sur la rue Maguire pour aller manger ou prendre une bière, je ne veux pas plus d'arbres, je veux un stationnement. Je suis pour les arbres, mais pas au détriment du stationnement», avait dit M. Gosselin.

Sans répliquer directement à son adversaire, Régis Labeaume a profité de la séance du conseil municipal de lundi pour livrer un plaidoyer en faveur de ces aménagements. «Les arbres, que voulez-vous, moi je pense que c'est important. On n'est pas obligés de tous s'entendre là-dessus, mais des arbres, je pense que c'est important sur une rue commerciale», a dit M. Labeaume. «Je peux me tromper, mais ça fait 10 ans que je suis maire et ça fait 10 ans que j'entends dire que les citoyens, c'est ce qu'ils veulent.»




À lire aussi

  • Québec21 présente sept candidats

    La Capitale

    Québec21 présente sept candidats

    Québec21, le parti politique dirigé par Jean-François Gosselin, a présenté sept candidats mardi. Parmi eux, la femme d'affaires Nancy Piuze qui agira... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer