Sept premiers candidats pour Démocratie Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Sept citoyens engagés, recrues en politique municipale, veulent devenir conseillers de Démocratie Québec et propulser Anne Guérette à la mairie.

La chef de Démocratie Québec a présenté mardi sa première cohorte de candidats multiethniques, provenant surtout des quartiers centraux de la ville. Ces néophytes ont tous en poche un ou des diplômes universitaires et des parcours professionnels variés. Mme Guérette dit partager des «valeurs communes» avec ces gens qui veulent «être sur le terrain, avec le monde, à l'écoute».

Parmi eux, Jean Rousseau, un citoyen qui défend haut et fort les intérêts du Vieux-Québec et qui s'oppose notamment au déménagement du Marché du Vieux-Port. Le maire de Québec Régis Labeaume avait prédit qu'il se joindrait à l'équipe de Mme Guérette. «Il arrête pas de parler de moi dès qu'il fait une intervention, alors quelque part, il voit ma valeur et la qualité de mes interventions», a répliqué M. Rousseau mardi.

Le candidat quittera la présidence du Comité des citoyens du Vieux-Québec pour se concentrer sur sa campagne, un choix qu'il qualifie de «sérieux», pour contrer un maire «qui n'écoute pas». «Quand on va au conseil de ville et qu'on se fait insulter par le maire, quand on ose y aller, ça n'a pas de bon sens. Les gens en ont assez de cette attitude. Ils veulent de la civilité, ils veulent du respect.»

M. Rousseau se présente comme le colistier d'Anne Guérette. C'est dire que si elle n'est pas élue comme mairesse, il lui cèdera automatiquement son siège.

Démocratie Québec a l'intention de présenter des candidats dans tous les districts de la ville, mais ne les a pas encore tous dénichés à l'heure actuelle. Le parti souhaite présenter toute son équipe avant le début du mois de juillet, pour que dès cet été, tout le monde soit au travail, en mode préélectoral. «On travaille pour gagner», a lancé Mme Guérette, confiante.

Le parti n'est toutefois pas nécessairement à la recherche de gens connus. «Pour nous, les grosses pointures, c'est des gens qui ont le coeur à la bonne place et qui veulent travailler et s'investir pour les gens de leur quartier», indique Mme Guérette.

À l'heure actuelle, quelques personnes réfléchissent toujours à l'opportunité de se présenter comme candidats, comme François Marchand, qui a été battu à la chefferie de Démocratie Québec par Mme Guérette, Paul Shoiry, actuel collègue de Mme Guérette à l'hôtel de ville, et le syndicaliste Jean Gagnon.

La liste des candidats

Sept citoyens engagés, recrues en politique... (Infographie Le Soleil) - image 3.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Jean Rousseau (Cap-aux-Diamants): docteur en chimie, président du Comité des citoyens du Vieux-Québec et militant pour la sauvegarde du Marché du Vieux-Port

Jacquelyn Smith (Limoilou): juriste et interprète, membre du Conseil de quartier du Vieux-Limoilou

Sébastien Tremblay (Saint-Rodrigue): programmeur-analyste, bénévole au Centre multiethnique de Québec

Mario Ledoux (Vanier): militant écologiste, ex-candidat du parti Défi vert de Québec

Pedro-Nel Marquez (Maizerets-Lairet): coordonnateur de Projets Bourlamaque, un organisme d'éducation populaire

Christophe Navel (Montcalm-Saint-Sacrement): entrepreneur, pdg de Véli Coursier et membre du Conseil de quartier de Saint-Sacrement

Mbaï-Hadji Mbaïrewaye (Saint-Roch-Saint-Sauveur): analyste au Conseil du Trésor, impliqué dans le Mois de l'histoire des Noirs de Québec

Yvon Bussières restera indépendant

Le vétéran conseiller municipal Yvon Bussières se présentera... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 5.0

Agrandir

Le vétéran conseiller municipal Yvon Bussières se présentera comme candidat indépendant dans le district Montcalm-Saint-Sacrement.

Le Soleil, Erick Labbé

C'est confirmé : le vétéran conseiller municipal Yvon Bussières se présentera comme candidat indépendant dans le district Montcalm-Saint-Sacrement aux élections municipales du 5 novembre. Celui qui a été élu la première fois en 1993 a le goût de continuer. Mais en toute liberté.

«Je pense que je peux être une voix libre au conseil», a confirmé mercredi le politicien qui a démissionné en janvier de Démocratie Québec, le parti dirigé par Anne Guérette.

À 66 ans, Yvon Bussières se considère comme un «jeune aîné actif» et a envie de revivre l'expérience d'indépendant à laquelle il a déjà goûté. En 2009, Anne Guérette et lui ont été les deux seuls élus de l'opposition au conseil municipal devant le «raz-de-marée» d'Équipe Labeaume. C'était avant la fondation de Démocratie Québec pour les élections de 2013.

«J'ai été dans un parti au pouvoir, j'ai été dans un parti d'opposition. Je veux sortir du discours partisan», a poursuivi M. Bussières au bout du fil. «Ça ne me fait rien de ne pas couper de ruban, mais je veux qu'une idée avance», illustre-t-il de son choix de devenir indépendant, une sorte de «renoncement au pouvoir», admet-il.

Opposant connu et à venir

On ne sait pas encore qui portera les couleurs d'Équipe Labeaume au scrutin de novembre dans le district Montcalm-Saint-Sacrement. 

Le parti Démocratie Québec a toutefois annoncé mercredi qu'il présente Christophe Navel, président-directeur généralde Véli Coursier. Un homme que 

M. Bussières dit connaître un peu, notamment au sein du conseil de quartier Saint-Sacrement. «On s'est côtoyé quelques fois. Il n'a fait que passer au conseil de quartier. Mais là, il habite Sillery. Il ne pourra même pas voter pour lui-même», a lancé M. Bussières.

Critiques

Lorsque qu'on avait appris que M. Bussières démissionnait de Démocratie Québec, le 4 janvier, M. Navel avait d'ailleurs signé une lettre ouverte dans Le Soleil dans lequel il demandait à M. Bussières de faire part «des véritables raisons» de son départ. Il reprochait au politicien de quitter le navire. «Au nom du bien commun, il apparaît plus stratégique et courageux de travailler en équipe, d'être solidaire et non pas solitaire», écrivait Christophe Navel dans Le Soleil du 9 janvier. 

La chef de Démocratie Québec Anne Guérette croit que son candidat Christophe Navel représente «une relève», tout à fait capable de se mesurer à son ex-collègue Yvon Bussières. «On a un super candidat, très motivé, qui va sillonner le quartier», a-t-elle lancé. 

Valérie Gaudreau avec Patricia Cloutier 




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer