Vers un spectacle de «calibre international» à l'église Saint-Jean-Baptiste

Un spectacle multimédia «immersif» sur l'origine des familles... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Un spectacle multimédia «immersif» sur l'origine des familles qui ont fait le Québec devrait être présenté au printemps 2018

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'église Saint-Jean-Baptiste passe sa deuxième fête de Pâques sans célébrations. Mais si on en croit les promoteurs du projet de Carrefour de généalogie, l'activité pourrait ressusciter  d'ici un an dans le majestueux bâtiment qui a fermé ses portes en mai 2015.

Le grand espoir : présenter dès le printemps 2018 un spectacle multimédia «immersif» sur l'origine des familles qui ont fait le Québec.

«Ce sera un spectacle de calibre international. J'ai tellement hâte de vous le montrer», lance avec enthousiasme la présidente d'Espace Solidaire, Dominique Drolet.

Il y a un an, l'organisme a reçu 45 000 $ de la Ville de Québec pour étudier la faisabilité d'un Carrefour de généalogie de l'Amérique francophone. Le projet final, plus long et plus cher, ne sera possiblement pas prêt avant 2020 ou 2021.

Mais ce qui anime l'équipe de Mme Drolet, composée notamment d'historiens, est la décision de foncer dès les prochains moins avec un spectacle. 

L'idée de présenter un spectacle dans un premier temps, sans attendre que tout le financement d'un éventuel Carrefour de généalogie a permis de faire débloquer les choses selon Mme Drolet. Sans donner trop de détails, elle évoque des «avancements intéressants» survenus récemment. «Le Diocèse et la Fabrique, c'est le projet qu'ils veulent voir arriver», dit-elle. L'administration Labeaume aussi, avance-t-elle. «On a un bel appui de la Ville.»

Le concept du spectacle est établi avec des partenaires crédibles et qui pourraient en mettre plein la vue avec un spectacle à la fine pointe de la technologie, si on en croit la présidente d'Espace Solidaire. 

Mais malgré l'enthousiasme, Dominique Drolet ne cache pas que l'organisme doit maintenant s'atteler à dénicher du financement pour tout ce qui touchera le réaménagement intérieur du bâtiment datant de 1886.

Financement

«On est en train de faire la tournée des intervenants politiques», dit-elle en mentionnant autant le ministre responsable de la région, François Blais, que son collègue de la Culture, Luc Fortin. Du côté fédéral, Mme Drolet avance que le ministre et député du secteur, Jean-Yves Duclos voit le projet de Carrefour de généalogie d'un bon oeil.

«Tout est dans le financement. Mais il n'y aucun doute que d'ici septembre, si on a 3 millions $ rassemblés, on part les travaux», dit-elle en estimant cette somme raisonnable pour ce qui pourrait devenir un véritable «produit d'appel pour la région».

Bâtiment à ausculter

À la Ville de Québec, la conseillère responsable de la culture et du patrimoine, Julie Lemieux, confirme que l'administration municipale aimerait bien voir le spectacle présenté dans une première phase. 

Quant au bâtiment comme tel, l'élue rappelle que l'administration Labeaume a annoncé en septembre qu'elle injectait 15 millions $ en 10 ans dans sept églises, dont Saint-Jean-

Baptiste. «Avec le programme qu'on a annoncé, une somme sera attribuée à Saint-Jean-Baptiste», dit-elle à propos du bâtiment propriété du Diocèse de Québec. La prochaine étape sera d'établir un «carnet de santé» pour déterminer les travaux à effectuer sur l'église centenaire.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer