Travaux au Grand Théâtre: les coûts du chantier décortiqués

Le patron de la Société du Grand Théâtre... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le patron de la Société du Grand Théâtre promet que les travaux de construction pour encapsuler le bâtiment seront livrés dans l'échéancier prévu.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les travaux de construction pour encapsuler le Grand Théâtre de Québec dans un cube de verre ne coûteront pas 30,3 millions $, tel qu'annoncé. En fait, l'entrepreneur a signé un contrat de 16,2 millions $, plus les taxes. À qui sera versée la grosse balance de l'enveloppe budgétaire attribuée par l'État? Réponse du pdg.

«Quand un entrepreneur fait une soumission, lui, il soumissionne les coûts de construction. Sauf que ça ne tient pas compte des frais de gestion de projet. [...] On parle de sommes importantes. C'est des coûts de millions.»

Le Soleil discute avec Gaétan Morency, le patron de la Société du Grand Théâtre de Québec. Il concède qu'il y a une marge importante entre 16,2 millions $ et 30,3 millions $. Mais «c'est normal dans un projet comme celui-là que les coûts de construction soient une partie des coûts totaux», dit-il.

Outre l'entrepreneur, il y a bien d'autres personnes à rémunérer, avance-t-il. Dont les employés de la Société québécoise des infrastructures mandatés par le gouvernement pour gérer le chantier. Et une équipe de professionnels - des «maîtres» dit M. Morency - constituée pour épauler le Grand Théâtre tout au long de l'aventure : architecte, ingénieur, spécialiste des structures en verre et acier... «Parce que nous, au Grand Théâtre, on est une trop petite équipe non spécialisée en construction pour faire ça. [...] Ça prend toute une expertise.»

Et puis, il faut ajouter au budget global les taxes d'environ 2,5 millions $, des intérêts à verser à l'institution qui financera le chantier, une réserve pour les imprévus, d'autres «frais divers». «Ça nous amène à 30 millions $. On monte rapidement à 30 millions.»

M. Morency promet cependant de livrer la marchandise : «Je vous le garantis, on ne dépassera pas le budget. C'est ma troisième expérience en construction, et je n'ai jamais dépassé le budget ni l'échéancier.»

Il dit même travailler avec l'espoir de livrer le chantier sous le budget.

L'opposition s'interroge

Le Parti québécois et la Coalition avenir Québec se questionnent néanmoins sur ce projet d'envergure. Ils ont demandé conjointement au ministre de la Culture de dévoiler toutes les propositions soumises par des entreprises pour soigner le Grand Théâtre. Et le coût de chaque option.

Gaétan Morency réplique que quatre firmes avaient été sélectionnées pour soumissionner, mais que seulement deux ont soumis un dossier. Pomerleau à 16 millions $, EBC à 30 millions $.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer