Habillage d'acier pour le Diamant

La façade de pierres de l'immeuble patrimonial de... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

La façade de pierres de l'immeuble patrimonial de place d'Youville impressionne avec ses grandes poutres installées ces derniers jours.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La façade du futur théâtre Le Diamant a revêtu son armure d'acier pour résister aux importants travaux qui transformeront l'ancien YMCA en quartier général de la compagnie de Robert Lepage.

La devanture de l'immeuble patrimonial de place D'Youville impressionne avec ses grandes poutres installées ces derniers jours. La manoeuvre, délicate et essentielle, permettra de construire la future salle de 600 places derrière la façade de pierres que les concepteurs se sont engagés à conserver pour ce projet de 54 millions $. 

Après les travaux de démolition de l'ancien Cabaret du Capitole et des commerces à l'arrière, les travaux de construction devraient débuter tel que prévu à la fin du printemps, a indiqué au Soleil le porte-parole d'Ex Machina, Édouard Garneau.

Il précise aussi que des études de potentiel archéologique ont eu lieu et des sondages archéologiques sont en cours. Mais pour l'instant, il n'y a eu aucune «surprise» à signaler et les travaux vont bon train.

Amende peu probable

En fait, la surprise du chantier a plutôt été le mois dernier lorsque le ministère de la Culture a tapé sur les doigts des responsables du projet pour avoir jeté à la poubelle l'ancienne enseigne ronde emblématique du défunt Cinéma de Paris. L'équipe du Diamant avait un permis pour entreposer l'enseigne le temps de la réinstaller dans le nouveau concept architectural.

Or, la pièce incendiée en 2007 était si abîmée qu'elle ne pouvait être restaurée, selon Ex Machina, qui a décidé d'en disposer. Le 9 mars, le ministère de la Culture a émis un avis d'infraction à la compagnie qui, en principe, s'expose à une amende pouvant aller de 6000 $ à 1 million $. Mais tout indique que le ministère n'a pas l'intention de sévir en ce sens. «L'approche privilégiée par le Ministère en est une de sensibilisation des propriétaires à la protection et la préservation du patrimoine culturel. L'objectif est de trouver une solution alternative et c'est ce à quoi l'équipe du Diamant s'affaire présentement, en collaboration avec le Ministère», a indiqué au Soleil la porte-parole du ministère de la Culture, Annie LeGruiec.

Même son de cloche du côté de la compagnie de Robert Lepage. «Nous sommes toujours à l'étude avec l'ensemble des autorités concernées afin de trouver un moyen de ramener à la mémoire cet emblème de la place D'Youville», a dit Édouard Garneau.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer