Projet dans le bassin versant: Groupe Custeau «surpris»

Mercredi, lors d'une rencontre du Conseil de quartier... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Mercredi, lors d'une rencontre du Conseil de quartier de Notre-Dame-des-Laurentides, le président Denis Béland a présenté une carte basée sur des données du ministère de l'Environnement montrant que le projet du Groupe Custeau serait situé dans le bassin versant de la rivière Saint-Charles.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le fait que son projet immobilier prévu dans le secteur George-Muir puisse se retrouver dans le bassin versant de la rivière Saint-Charles a été «une grande surprise» pour le promoteur Denis Custeau qui a bien hâte d'avoir le coeur net après les analyses de la Ville de Québec.

«Honnêtement cet élément révélé par M. Béland a été pour nous ça été une grande surprise», a commenté M. Custeau en entrevue téléphonique au Soleil vendredi. «Ça nous préoccupe grandement», a ajouté le patron de Groupe Custeau.

Le promoteur sherbrookois prévoit 230 logements sur 130 lots résidentiels bordés par l'autoroute Laurentienne, la rue George-Muir et le boulevard Henri-Bourassa.

Or, mercredi lors d'une rencontre du Conseil de quartier de Notre-Dame-des-Laurentides, le président Denis Béland a présenté une carte basée sur des données du ministère de l'Environnement montrant que le projet serait situé dans le bassin versant de la rivière Saint-Charles. Cette révélation a surpris et choqué les citoyens, jugeant la situation paradoxale au moment où l'administration se porte à la défense des sources d'eau.

Faire la lumière

Denis Custeau ne cache toutefois pas être perplexe et les professionnels à l'emploi de son entreprise, dit-il, travaillent à faire la lumière. «Si c'était véridique, je peine à croire que les gens du ministère, de la Ville et la firme WSP ne l'ait pas vu. On est en démarche, mais la vérification est vraiment de nature municipale», a-t-il ajouté.

Dans Le Soleil de vendredi, le conseiller municipal du secteur, Patrick Voyer, a confirmé que la Ville de Québec était en train de vérifier les cartes des frontières du bassin versant et que les réponses seront données mardi soir lors d'une consultation citoyenne. «Soyez assurés que la ville va donner une réponse», a conclu M. Custeau.

Le promoteur a réaffirmé vendredi au Soleil avoir inclus les citoyens dans le processus pour son projet malgré tout rejeté par le Conseil de quartier mercredi.

Vendredi, il a notamment souligné les efforts pour réduire le bruit par l'aménagement de monticules paysagers.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer