«Copinage» : Labeaume réplique à Guérette

La chef de Démocratie Québec, Anne Guérette... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

La chef de Démocratie Québec, Anne Guérette

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le maire Régis Labeaume n'a pas laissé passer la sortie de la chef de l'opposition Anne Guérette sur le «copinage» qu'elle anticipe avec l'augmentation de la valeur des contrats municipaux pouvant être accordés de gré à gré.

Le projet de loi 122 sur les gouvernements de proximité hausse le plafond de 25 000 à 100 000 $. Sur un ton très critique, M. Labeaume a rappelé que la limite de 25 000 $ avait été établie en 1977 par l'administration de René Lévesque et qu'après calcul de l'inflation, il faudrait maintenant parler de 91 977 $. «Ça veut dire qu'il y a eu 39 ans de copinage tant qu'à ça», a ironisé le maire.

Son équipe a également fait valoir que les contrats de moins de 100 000 $ représentaient 34 % du total des contrats accordés par la Ville en 2016, mais seulement 2,7 % de la valeur globale. «Elle aurait juste dû s'informer un petit peu», a conclu M. Labeaume, en parlant de sa seule opposante déclarée à la mairie pour les élections de novembre.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer