Le BAPE a déformé les préoccupations de Pessamit

Les préoccupations de la Première Nation des Innus... (Archives, La Presse)

Agrandir

Les préoccupations de la Première Nation des Innus de Pessamit à propos du Projet de ligne d'interconnexion Québec-ont été «ignorées» par la commission d'enquête du BAPE «grâce à des faux-fuyants et à l'usage de «faits alternatifs», estime l'auteur.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Le Conseil des Innus de Pessamit s'inscrit en faux contre les propos rapportés à son égard par le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE), dans son rapport du 9 février 2017 portant sur le Projet de ligne d'interconnexion Québec-New Hampshire. Son président, Pierre Baril, affirme, dans sa lettre de transmission au ministre Heurtel, que l'analyse et les constatations de la Commission d'enquête «prennent en considération les préoccupations, les opinions et les suggestions des participants à l'audience publique». C'est faux! Les préoccupations de la Première Nation des Innus de Pessamit ont été ignorées par la commission grâce à des faux-fuyants et à l'usage de «faits alternatifs».

Le Conseil des Innus de Pessamit s'inscrit en faux contre les propos rapportés à son égard par le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE), dans son rapport du 9 février 2017 portant sur le Projet de ligne d'interconnexion Québec-New Hampshire. Son président, Pierre Baril, affirme, dans sa lettre de transmission au ministre Heurtel, que l'analyse et les constatations de la Commission d'enquête «prennent en considération les préoccupations, les opinions et les suggestions des participants à l'audience publique». C'est faux! Les préoccupations de la Première Nation des Innus de Pessamit ont été ignorées par la commission grâce à des faux-fuyants et à l'usage de «faits alternatifs».

Pessamit n'a jamais prétendu que l'extinction du saumon de la rivière Betsiamites était liée à une augmentation de la production d'énergie électrique aux centrales Bersimis-1 et 2. Notre Conseil de bande fait plutôt valoir que l'utilisation de ces centrales pour produire de l'énergie de pointe, y compris celle vouée à l'exportation, est incompatible avec la survie du saumon. 

Traduite en langage bapien, cette affirmation devient : «Le Conseil [de Pessamit] croit que l'accroissement de l'exportation d'énergie qui découlerait de la réalisation du projet entraînerait l'augmentation de la production d'électricité de ces centrales.» Avec pour conclusion : «En raison du peu d'information dont elle dispose, la Commission d'enquête n'est pas en mesure de déterminer si une augmentation de la production d'énergie électrique serait requise aux centrales Bersimis-1 et 2 en lien avec la réalisation du projet, ou si des impacts supplémentaires seraient engendrés pour la population de saumon de la rivière Betsiamites.» 

Et voilà évacué le plaidoyer de Pessamit. 

La commission du BAPE prétend, par surcroît, qu'elle ne peut se pencher sur le bien-fondé de la préoccupation de Pessamit puisque le Conseil de bande a engagé des procédures judiciaires en lien avec celle-ci. Encore une fois, cette allégation est fausse. Le Conseil des Innus de Pessamit a simplement signifié une mise en demeure à Hydro-Québec, lui enjoignant de prendre les dispositions appropriées pour empêcher l'extinction du saumon de la rivière Betsiamites. Il ne s'agit donc pas d'une procédure judiciaire. 

À la lumière des arguments erronés mis de l'avant pour écarter Pessamit de l'analyse du projet, la commission du BAPE a agi de façon déloyale, et s'est placée en position totalement discordante avec sa mission. Les Pessamiulnut ont participé de bonne foi au processus régi par le BAPE afin de faire valoir leurs droits et de protéger une espèce en péril. En contrepartie, nos propos y ont été manipulés et des faux-fuyants ont été élaborés pour nous écarter.

Force est de constater qu'un organisme d'enquête du Québec se voulant impartial peut se permettre des écarts éthiques criants lorsqu'il s'agit des droits des Premières Nations.

René Simon, Chef du Conseil des Innus de Pessamit




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer