Agrandissement du port de Québec: Labeaume promet de «protéger les gens de Limoilou»

«Si cet agrandissement a des conséquences négatives, nous... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

«Si cet agrandissement a des conséquences négatives, nous serons avec la population avant les intérêts du Port», a dit le maire de Québec en point de presse lundi avant de le répéter au conseil municipal.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le maire de Québec est «irresponsable» en appuyant le Port de Québec alors que les consultations publiques de l'Agence canadienne d'évaluation environnementale sont en cours, estime l'opposition. Régis Labeaume réplique en assurant qu'il «va protéger les gens de Limoilou» avant de soutenir le Port.

«Si cet agrandissement a des conséquences négatives, nous serons avec la population avant les intérêts du Port», a dit le maire de Québec en point de presse lundi avant de le répéter au conseil municipal. «La priorité est là. On va défendre les gens de Limoilou avant l'agrandissement du Port. Mais moi, je suis là pour trouver des solutions», a-t-il ajouté.

Un peu plus tôt, la chef de Démocratie Québec, Anne Guérette, a accusé M. Labeaume d'appuyer «sans réserve» un projet sur lequel les citoyens ont jusqu'au 10 février pour se prononcer. 

Mme Guérette est revenue sur les propos du maire de Québec qui, mardi dernier lors d'une allocution au Port de Québec, a appelé à ne pas «diaboliser» les activités portuaires à l'aube des consultations. «Ce n'est pas vrai que c'est diaboliser un dossier que d'attendre d'avoir l'heure juste avant de prendre une décision. Ce qu'on considère irresponsable est que le maire appuie le projet d'agrandissement sans réserve», a-t-elle ajouté à propos du plan Beauport 2020. Évalué à 190 millions $, il vise le prolongement de la ligne de quais sur 610 mètres, créant 17,9 hectares de nouveaux terrains pour des activités portuaires.

Lors de son premier point de presse de 2017, Mme Guérette a aussi plus globalement critiqué ce qu'elle a qualifié de «résultat zéro» des divers comités mis en place par l'administration Labeaume pour la qualité de l'air dans le secteur du Port de Québec, de l'incinérateur et de l'usine de recyclage AIM. Dans le secteur Cap-Rouge, l'élue de l'opposition estime que la Ville ne fait pas assez pour les émissions nuisibles de l'usine de peinture Anacolor. Or, ce dossière relève du ministère de l'Environnement, a répliqué le conseiller responsable de l'environnement, Steeve Verret.

«On fait notre travail et on met la pression nécessaire», a pour sa part assuré le maire Labeaume.

Partager

À lire aussi

  • François Bourque | <em>Quel avenir pour le bassin Louise?</em>

    François Bourque

    Quel avenir pour le bassin Louise?

    CHRONIQUE / À l'avant-plan, une barque amarrée à un lampadaire et d'autres plus loin, le long du quai de pierres, devant les façades de commerces... »

  • Pierre Asselin | Les zones grises de Beauport 2020

    Pierre Asselin

    Les zones grises de Beauport 2020

    ÉDITORIAL / Les jeux sont-ils déjà faits pour le projet d'agrandissement Beauport 2020 du Port de Québec? Plusieurs groupes et citoyens ont exprimé... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer