Des cyclistes prennent le déneigement en main

Le tronçon de la nouvelle piste cyclable qui... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Le tronçon de la nouvelle piste cyclable qui passe par la rue Montmagny, dans Saint-Sauveur, n'est pas déneigé par la Ville, ce qui irrite les cyclistes et les piétons du secteur.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Des cyclistes ont décidé d'empoigner leurs pelles pour déneiger un bout de piste cyclable délaissé par la Ville de Québec durant la froide saison. Ils cultivent l'espoir que les chenillettes municipales passeront éventuellement par là. L'hiver, c'est aussi le vélo!

Quand les pelles ne suffisent plus, Geoffroy Rouget... (Fournie par Geoffroy Rouget) - image 1.0

Agrandir

Quand les pelles ne suffisent plus, Geoffroy Rouget et Simon Gélinas ont recours à la souffleuse d'un ami.

Fournie par Geoffroy Rouget

Au bout du fil, il y a Geoffroy Rouget, doctorant à l'Université Laval. Absent durant l'entretien, il y a le comparse-colocataire, Simon Gélinas, aussi à l'Université Laval.

Le duo réside dans le quartier Saint-Sauveur. Devant leur logis, la Ville a récemment aménagé un parcours cyclable pour relier la piste de la rivière Saint-Charles à la haute ville. Ce nouveau trajet passe notamment par la rue Montmagny. Jusqu'ici dans l'histoire, les cyclistes sont aux anges, d'autant plus qu'une portion de la rue a été fermée aux voitures pour limiter la circulation.

C'est là, sur ce tronçon libéré des autos, que l'intrigue se joue. Toujours sur Montmagny, entre la rue Raoul-Jobin et la rue Dollard. L'hiver arrivé, la municipalité a entrepris le déneigement de toute la nouvelle piste cyclable, à l'exception de cette courte section réservée aux vélos.

«On fait tous les deux du vélo à l'année longue», explique Geoffroy Rouget Une question de relaxation, d'oxygénation, de santé, de physique. Mais, au retour de l'université, rendus près de la maison, ils frappaient ce mur de neige. Leur réaction: «Si la Ville ne le fait pas, nous on va s'en occuper.»

«Au début, on le faisait avec un pelle.» Au retour des Fêtes, ils ont toutefois buté sur une montagne... Une belle occasion de jouer avec la souffleuse neuve d'un ami!

Les deux étudiants chercheurs ne veulent pas mettre la pression sur la Ville. Ils sont prêts à poursuivre, encouragés par les cyclistes et piétons qui passent par là. N'empêche, ils aimeraient bien que l'anecdote serve de bougie d'allumage pour que les élus prennent conscience «qu'il y a du cyclisme qui se fait toute l'année».

«Cet axe-là est vraiment important pour les cyclistes», renchérit le blogueur Yan Turgeon, dit Le Vélurbaniste. Il se demande pourquoi la mairie a nettoyé la piste de la rue Montmagny une fois ou deux au tout début de la saison, puis a arrêté. «Ça a été déneigé "par erreur"?»

Maizerets aussi

M. Turgeon profite de la tribune pour pointer vers un autre tronçon cyclable qui devrait être accessible même l'hiver, selon lui: la piste qui part du secteur D'Estimauville, passe devant le domaine Maizerets, se déroule sous les autoroutes pour déboucher au centre-ville. «Ça devrait être déneigé, ça n'a aucun sens que ce ne soit pas fait. Je ne comprends pas qu'on néglige à ce point les piétons et les cyclistes.»

Ce secteur est en développement accéléré, note-t-il. La piste cyclable est un lien privilégié vers le coeur de la ville. La solution de rechange est un détour de deux kilomètres, déplore-t-il. «On bloque complètement les gens.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer