Labeaume voit le projet de spa nordique d'un bon oeil

Strom spa nordique projette un complexe récréotouristique qui... (Image fournie par Strom Nordique)

Agrandir

Strom spa nordique projette un complexe récréotouristique qui occuperait 25 000 pieds carrés à l'est du centre d'interprétation du bassin Brown.

Image fournie par Strom Nordique

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Régis Labeaume accueille avec «ouverture» l'idée de la construction d'un spa nordique au bassin Brown. Et le maire de Québec n'a pas l'intention de faire de «chichi sur la réglementation» pour ce projet en terres fédérales.

«On ne commencera pas à faire du chichi sur la réglementation. Normalement, ils n'ont pas besoin de notre avis, mais ils vont prendre notre avis quand même», a commenté le maire de Québec à propos de l'Administration portuaire de Québec, qui gère les terrains de l'anse Brown.

«Le Port comprend qu'il ne vit pas en parallèle de la Ville de Québec. Il y a des choses dont je ne veux pas me mêler dans le Port, et ça fait bien mon affaire, par ailleurs. Mais on va regarder ça ensemble», a poursuivi le maire en commentant le projet annoncé lundi.

Strom spa nordique projette un complexe récréotouristique qui occuperait 25 000 pieds carrés à l'est du centre d'interprétation du bassin Brown. Cet investissement évalué à 12 millions $ pourrait attirer 100 000 visiteurs par an.

Des conditions

Même s'il n'a pas encore «examiné» les détails du projet de l'entreprise de L'Île-des-Soeurs, Régis Labeaume s'est d'emblée dit ouvert, sous quelques conditions. Au premier chef, le potentiel touristique et l'accès au fleuve qui devra être maintenu pour la population de Québec dans ce secteur du boulevard Champlain. Sur ce dernier point toutefois, le projet prévoit déjà un tel accès.

L'apparence des bâtiments comptera aussi. «On va se demander : "Est-ce que c'est bon pour l'image de Québec? Est-ce que c'est bien fait?" Parce que si c'est laid, on peut donner notre opinion», a ajouté le maire.

Mais sur le fond, on sentait mercredi que la vocation du projet aux accents nordiques et «scandinaves» semble plaire au maire. D'autant plus qu'un tel complexe animerait ce secteur de l'anse Brown, un legs important du gouvernement fédéral pour le 400e de Québec en 2008 et peu occupé depuis. «L'anse Brown, honnêtement, il ne se passe pas grand-chose, et c'est un peu désolant. Ça n'a pas livré la marchandise», a dit M. Labeaume.

Strom spa nordique invite les citoyens à une deuxième séance d'information sur son projet jeudi de 16h à 20h au pavillon du bassin Brown. Avec Annie Morin

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer