Démocratie Québec: la course se personnalise

Le ton n'a jamais véritablement monté lors du... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Le ton n'a jamais véritablement monté lors du débat entre Anne Guérette et François Marchand, qui marquait le sprint final vers le scrutin du 4 décembre.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il a été question de fond, mais aussi, beaucoup, de forme et de style lors du débat entre les deux aspirants-chefs de Démocratie Québec. François Marchand a reproché à Anne Guérette de ne pas être assez concrète pour affronter un politicien «arrogant» comme Régis Labeaume. À l'inverse, Mme Guérette doute de l'attachement de M. Marchand au parti d'opposition.

Le ton n'a jamais véritablement monté lors de ce débat marquant le sprint final vers le scrutin du 4 décembre. Mais les attaques personnelles, même subtiles, étaient bien présentes pendant l'exercice animé par Françoise Guénette à l'ENAP. «Pour offrir une alternative politique, il va falloir un message clair, bien senti, bien communiqué», a lancé l'avocat, sous-entendant qu'Anne Guérette n'est pas assez directe pour contrer le style Labeaume. Un maire qu'il estime être le plus à même d'affronter.

«La guerre est commencée. M. Labeaume ne veut pas que je sois candidat contre lui. Mais j'entends persister, ne pas m'écraser. Je suis déjà victime d'attaques personnelles et d'intimidation et je vais répondre par des arguments», a-t-il lancé.

Tout au long du débat, M. Marchand n'a pas manqué de souligner les moments où Mme Guérette était plus vague. «Il faut être un peu plus concrète que de parler d'organiser un grand forum ou d'élaborer un plan de développement», a-t-il dit.

Même reproche lors du segment sur l'environnement, où Mme Guérette a pris la balle au bond pour être particulièrement concrète, abordant notamment des solutions pour la gestion de l'eau de pluie comme les «villes éponges» ou des bassins de rétention à même des infrastructures sportives.

François Marchand a aussi accusé Anne Guérette d'être incapable de justifier sa promesse de baisse de taxes. «Il faut être sérieux et crédible», a-t-il lancé.

«Ce qui ne fait pas sérieux et pas crédible, c'est quelqu'un qui veut gérer la ville et ne sait même pas à qui il a fait des chèques», a répliqué Anne Guérette du tac au tac.

Une allusion directe à un article du Journal de Québec qui révélait mercredi que François Marchand avait contribué pour 100 $ à Équipe Labeaume en 2012 et 99 $ en 2014. 

«C'est vrai que j'ai été sollicité pour donner et je reconnaissais un certain dynamisme à M. Labeaume», a admis M. Marchand. «Je croyais aux programmes d'urbanisme, à la mobilité durable. Mais j'ai été déçu d'un maire qui fait tout le contraire», a-t-il dit à propos de sa volonté de porter les couleurs de Démocratie Québec.

Mobilité et troisième lien

Sur le fond, les candidats ont réitéré les grandes lignes de leur programme sur la consultation citoyenne, les finances, l'aménagement du territoire et les transports.

M. Marchand s'oppose à un nouveau lien routier entre Québec et Lévis. Anne Guérette estime que se prononcer contre à cette étape-ci est «prématuré» et «peu rassembleur». Cette dernière propose, si jamais elle devient chef de Démocratie Québec, puis mairesse en novembre 2017, de mettre sur pied un grand forum qui reverrait tous les angles de la mobilité à Québec.

«Et pourquoi pas un métro? Il me semble que ce serait sexy, ça, M. Marchand?», a-t-elle ironisé pour son adversaire, lequel a affirmé en entrevue que le parti doit être plus «sexy» dans sa façon de porter son message.

Le plein de membres

On a aussi appris mercredi soir que la course à la direction de Démocratie Québec avait dynamisé la formation d'opposition, faisant passer le nombre de membres de 350 en septembre à 850.

«Il faut continuer, on veut doubler ça d'ici l'automne 2017», a dit le président du parti Denis L'Anglais aux militants rassemblés lors d'un cocktail de financement à 95 $ par carte tout juste avant le débat. Démocratie Québec compte 3 élus sur 21 au conseil municipal.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer