Saint-Augustin: les conseillers ramènent leur rémunération à 24 000 $... pour l'instant

«C'est leur quatrième tentative d'augmenter leurs salaires en... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

«C'est leur quatrième tentative d'augmenter leurs salaires en neuf mois. À la lumière de ce que j'ai fait par le passé, que pensez-vous que je vais faire cette fois-ci?» a répondu le maire Sylvain Juneau, quand on lui a demandé, après la séance régulière de mardi, s'il allait user de son veto.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Les cinq conseillers issus de l'administration de l'ex-maire Marcel Corriveau ont réussi à hausser leur rémunération à 24 228 $ mardi. Le maire Sylvain Juneau a toutefois laissé entendre qu'il exercerait son veto sur cette proposition dans les 96 heures comme le lui permet la loi.

«C'est leur quatrième tentative d'augmenter leurs salaires en neuf mois. À la lumière de ce que j'ai fait par le passé, que pensez-vous que je vais faire cette fois-ci?» a répondu le maire quand on lui a demandé, après la séance régulière de mardi, s'il allait user de son veto.

M. Juneau n'a pas caché non plus qu'il tenterait par tous les moyens de faire reporter le dossier au 1er janvier, histoire que les conseillers ne puissent profiter de la rétroactivité depuis le 1er janvier 2016.

La rémunération de 24 228 $ est la même que les conseillers recevaient avant que le maire Juneau n'en fasse retrancher le printemps dernier les quelque 6 000 $ qui leur étaient versés pour des comités qui n'existaient pas.

Les conseillers ont d'ailleurs commencé à rembourser ces sommes d'argent à la suite d'un avis juridique, mais la conseillère France Hamel a affirmé mardi qu'elle et ses collègues planchaient sur une façon de contester le remboursement. «On a toujours dit qu'on avait été de bonne foi là-dedans», a-t-elle commenté.

À revoir... après l'élection

Le maire Juneau a également profité de l'occasion pour en ajouter une couche sur le dos de ses adversaires politiques en lançant qu'il n'aurait aucun problème à revoir à la hausse la rémunération des élus municipaux de Saint-Augustin après l'élection générale de 2017.

«Je n'ai pas un problème avec le salaire des conseillers, j'ai un problème avec le salaire des individus qu'il y a ici», a-t-il affirmé en faisant référence aux cinq anciens de l'administration Corriveau.

Le maire a aussi ajouté que le conseiller Raynald Brulotte, le seul qui ne lui soit pas hostile, mériterait le salaire de ses cinq collègues réunis. «Car il n'a pas mis la Ville dans la dèche depuis 10 ans», a-t-il répondu à la conseillère Lise Lortie qui lui demandait d'expliquer son propos.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer