Show gratuit contre ménage de rue

Le projet de nettoyage mis sur pied par... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le projet de nettoyage mis sur pied par Karl-Emmanuel Picard (au centre), propriétaire de L'Anti, vise notamment les rues du quartier Saint-Roch.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le propriétaire du bar-spectacle L'Anti, rue Dorchester, a lancé un mouvement citoyen pour nettoyer les rues du quartier Saint-Roch. À la clé, il remettra des billets de spectacle gratuits aux bénévoles venus donner quelques heures d'huile de bras.

«Ne serait-ce pas un beau moment pour commencer à faire un petit nettoyage autour du bar, à l'extérieur, les samedis et dimanches à l'ouverture, ainsi que le jour après un bon show?» C'est ainsi que débute le message écrit sur un carton laissé par un voisin sur le pas de la porte du bar en fin de semaine.

«Ça m'a questionné parce que j'ai l'impression de bien faire les choses. Mon personnel est avisé de garder l'extérieur propre et je passe chaque matin pour faire du ménage, lance Karl-Emmanuel Picard, un peu dépité. Je l'ai lu et relu... et relu. J'ai finalement décidé de virer ça dans un autre sens.»

Sa solution : lancer un mouvement bénévole ouvert à tous pour faire du ménage dans le quartier Saint-Roch. «Chaque matin, je vais personnellement prendre un peu de temps pour ramasser le plus de déchets possible. Aujourd'hui [lundi], j'ai ramassé un sac plein en seulement 30 minutes», lance-t-il.

Le projet de nettoyage vise les rues les plus passantes comme Dorchester et de la Couronne, mais aussi les rues transversales comme du Roi et de la Reine. «Je n'ai pas encore établi la séquence, mais je veux rassembler des gens pour le faire», soutient le proprio, qui a créé la page Facebook «nettoyonsstroch», sur laquelle il affichera les dates et heures des corvées.

Fautifs d'ici et d'ailleurs

M. Picard appelle d'autres commerces, en plus des citoyens du quartier, à lui emboîter le pas. Pour ceux qui seraient tentés de pointer du doigt l'unique faune du centre-ville pour expliquer la malpropreté parfois apparente, il souligne avoir trouvé des objets qui peuvent avoir été lancés d'une auto ou laissés par des travailleurs des entreprises avoisinantes. 

«J'ai ramassé une tasse Tim Hortons ce matin; on s'entend qu'il n'y en a pas dans le quartier.» Du même coup, il lance un message aux fumeurs, d'où qu'ils proviennent, qui jettent impunément leurs mégots un peu partout.

«Je souhaite avoir du monde. Si on est une dizaine, ça serait bien. Sinon, j'espère que l'initiative va sensibiliser les gens à jeter leurs déchets aux poubelles», trop peu nombreuses selon lui. Il compte d'ailleurs communiquer avec la Ville de Québec à ce sujet. Du même coup, il aimerait aussi enrayer la prolifération des graffitis, selon lui trop nombreux.

Sa promesse : offrir gratuitement un billet de spectacle aux personnes qui participeront au nettoyage. «On va faire le plus possible avant l'hiver, après on s'ajustera», dit-il, osant croire que le mouvement continuera pendant la saison froide.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer