Émouvante ouverture de la Maison Martin-Matte de Québec

Le touchant témoignage d'un résident a tiré des larmes... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le touchant témoignage d'un résident a tiré des larmes à Martin Matte, qui concrétisait l'ouverture d'une cinquième résidence portant son nom au profit des personnes ayant subi un traumatisme craniocérébral.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Martin Matte avait beau être dans la salle, c'est Rémi Ouellet qui a causé l'émotion et eu droit aux applaudissements les plus nourris, lundi, lors de l'inauguration de l'édifice abritant le pavillon Patrice-Villeneuve de la Maison Martin-Matte, sur le boulevard de l'Ormière, à Québec.

M. Ouellet a livré un témoignage bien préparé et très touchant au nom de la dizaine de résidents de l'endroit atteints d'un traumatisme craniocérébral (TCC), tout comme lui. «Pour certains qui vivaient en résidence pour personnes âgées, de se retrouver avec des gens de leur âge, c'est toute une amélioration», a-t-il fait ressortir.

Le jeune homme a souligné la diversité des activités et la présence rassurante des éducateurs. «Évidemment, nous devons nous adapter à notre nouveau milieu car vivre en groupe, ce n'est pas toujours facile, surtout lorsqu'on a un TCC. Mais malheureusement, on a 10 TCC», a-t-il trouvé le moyen de blaguer.

«Nous sommes très chanceux de pouvoir vivre ici. Nous espérons que d'autres résidences comme celle-ci verront le jour afin que d'autres puissent en profiter», a conclu M. Ouellet.

Cette finale a tiré des larmes, des vraies, à l'humoriste Martin Matte, qui concrétisait l'ouverture d'une cinquième résidence portant son nom au profit des personnes ayant subi un traumatisme craniocérébral. Son frère habite la toute première, construite à Laval, après avoir tourné dans 19 maisons d'accueil en 20 ans.

La résidence offre une trentaine de logements adaptés... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 2.0

Agrandir

La résidence offre une trentaine de logements adaptés pour des traumatisés crâniens et des personnes avec des limitations physiques.

Le Soleil, Patrice Laroche

La plus imposante

Le pavillon Patrice-Villeneuve, du nom d'un traumatisé crânien de Québec dont la famille a milité pour l'ajout de ressources par-delà sa mort, est la plus imposante. 

«Ça m'émeut vraiment beaucoup parce qu'on a tellement souffert de ça. Quand on voit des gens qui ont maintenant un milieu de vie, que ça soulage des individus et des familles...» a commenté M. Matte avant de reprendre son aplomb et de distribuer des remerciements agrémentés de quelques blagues. 

La Maison Martin-Matte est jumelée à la phase II des Immeubles HSF pour offrir un total de 75 logements. Une trentaine de logements sont adaptés pour des traumatisés crâniens et des personnes avec des limitations physiques et les 45 autres sont dits abordables. Plusieurs résidents bénéficient de l'aide financière de la Société d'habitation du Québec et de la Ville de Québec afin de limiter le prix de leur loyer à 25 % de leurs revenus. 

Les gouvernements du Québec et du Canada ont versé 5 millions $ pour la construction de l'édifice. La Ville de Québec a fourni 650 000 $. La Fondation Martin-Matte a fait un chèque de 350 000 $, dont 150 000 $ provenant de la Caisse Desjardins des Rivières.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer