Vers les «bibliothèques d'objets»

À Montréal, 8 des 45 bibliothèques offriront bientôt... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

À Montréal, 8 des 45 bibliothèques offriront bientôt la location d'instruments de musique.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À Montréal, il sera bientôt possible d'emprunter des instruments de musique à la bibliothèque. À Québec, les citoyens pourront emprunter non seulement des instruments, mais du matériel de cuisine et même de jardinage. Il faudra toutefois attendre cinq ans, le temps des rénovations majeures à la bibliothèque Gabrielle-Roy.

«C'est une belle idée, mais pour les instruments de musique, on n'a pas nécessairement les ressources pour l'instant», a dit au Soleil la vice-présidente du comité exécutif responsable de la culture, Julie Lemieux.

Cependant, a poursuivi l'élue, le même type de service est déjà dans les cartons de la Ville pour 2021, lorsque la bibliothèque Gabrielle-Roy aura été réaménagée au coût de 40 millions $. Le concept de la bibliothèque, annoncé en juin, est basé sur neuf «foyers thématiques»: la bande dessinée, le monde culinaire, une section jeunesse, la culture, la musique et le cinéma, la nature et la science, le travail, le voyage et la création.

«C'est déjà dans les projections d'instaurer un système de prêt d'objets en lien avec différentes thématiques des foyers», a dit Mme Lemieux. Ainsi, les abonnées pourraient, par exemple, emprunter des petits instruments de musique, mais aussi des objets pour faire la cuisine ou du jardinage, a-t-elle énuméré.

L'idée de ce type de prêt avait été annoncée lors du dévoilement des projets de rénovations, mais était passée un peu inaperçue.

Éveiller l'intérêt des citoyens

Le Soleil a toutefois souhaité en savoir plus depuis l'annonce récente que 8 des 45 bibliothèques de Montréal offriront la location d'instruments de musique. Quelque 120 instruments, comme des guitares, des ukulélés, des violons, des xylophones ou des claviers portatifs, pourront être apportés à la maison afin d'éveiller l'intérêt des citoyens à la pratique d'un instrument qu'ils n'achèteraient pas nécessairement.

Et la tendance est forte, Toronto et Vancouver se sont déjà dotées avec succès de tels services dans leurs bibliothèques.

Julie Lemieux voit dans ces nouveaux services une façon de développer et de varier le public des bibliothèques, qui tendent à se réinventer. «Une bibliothèque, c'est l'ouverture sur le monde dans son ensemble. On parle de découverte», a-t-elle indiqué.

La tendance s'insère à ses yeux aussi dans une logique d'économie du partage et de volonté de favoriser l'accès à des objets que toutes les familles ne seraient pas en mesure de se payer.

Art contemporain et joujoux

Si la bibliothèque Gabrielle-Roy attendra 2021 avant d'ajouter la location de divers objets de découverte à ses services, l'institution du quartier Saint-Roch offre déjà la location d'oeuvres d'art. Et ça ne date pas d'hier, puisque ce service existe depuis l'ouverture de la succursale, en 1983. Pour 4 $, une personne abonnée peut avoir chez elle pendant 90 jours l'une des 1400 oeuvres en location, soit la reproduction d'une oeuvre de grand maître ou une oeuvre d'art originale sur papier. L'objectif est de «sensibiliser le grand public aux arts visuels et en particulier à l'art contemporain». À la bibliothèque Monique-Corriveau de Sainte-Foy, la Ludothèque de Sainte-Foy permet aussi la location de jeux pour tous les âges. Cela remporte beaucoup de succès, se réjouit la conseillère Julie Lemieux.

Emprunter des télescopes à Rimouski

À Rimouski, les «bibliothèques d'objets» sont pour bientôt. Le réseau rendra disponibles pour emprunt cinq télescopes d'ici la période des Fêtes. «Ça fait longtemps que je souhaite que les bibliothèques permettent de vivre des expériences variées, qu'on développe des projets qui vont au-delà du livre. Nous avons discuté avec l'École de musique, mais pour le moment le prêt d'instruments n'est pas possible ici en raison des coûts associés à l'entretien», a indiqué au journal L'Avantage le 26 octobre le responsable des bibliothèques de la Ville de Rimouski, David Nadeau. À court terme, les biblios rimouskoises se tourneront donc vers l'objet scientifique. Les télescopes pourront être empruntés pour une semaine. De la documentation jointe au prêt permettra aux jeunes et moins jeunes d'apprendre à s'initier à l'observation des étoiles.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer