Guérette veut créer un Office municipal de consultation publique

Anne Guérette... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Anne Guérette

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La course à la direction de Démocratie Québec est bel et bien commencée. La candidate Anne Guérette a lancé jeudi un pan de son programme en disant vouloir «changer la culture politique à la Ville de Québec». Et cela passe à ses yeux par davantage de consultation citoyenne, la création d'un Office municipal de consultation publique et la «revalorisation» des conseils de quartier.

La course à la direction de Démocratie Québec est bel et bien commencée. La candidate Anne Guérette a lancé jeudi un pan de son programme en disant vouloir «changer la culture politique à la Ville de Québec». Et cela passe à ses yeux par davantage de consultation citoyenne, la création d'un office municipal de consultation publique et la «revalorisation» des conseils de quartier.

Cet organisme serait «indépendant du pouvoir exécutif et bénéficiant des moyens de consulter adéquatement les citoyens sur l'ensemble des sujets pertinents», explique la candidate et actuelle conseillère de Démocratie Québec. 

Une telle instance existe à Montréal depuis 2002. Elle mène des consultations surtout en urbanisme et en aménagement du territoire. Le comité exécutif ou le conseil municipal peuvent toutefois soumettre à l'Office municipal de consultation publique des projets dans tous les domaines. 

«Vive opposition»

Dans un communiqué, Mme Guérette réitère aussi sa «vive opposition à l'abolition des référendums» comme prévu au projet de loi 109 sur le statut de capitale pour Québec.

«Même si le gouvernement a finalement décidé d'exclure les référendums du projet de loi, la bataille est loin d'être gagnée. Je vais continuer de me battre pour les conserver», soutient-elle, en estimant qu'ils demeurent «le dernier rempart pour les citoyens lorsque l'administration propose des projets avec lesquels ils sont en profond désaccord». 

Si elle devient mairesse, l'élue du district Cap-aux-Diamants entend aussi «redonner leurs lettres de noblesse» aux conseils de quartier. «Actuellement le rôle est limité et peu valorisé. La Ville doit davantage les écouter et leur donner les moyens nécessaires pour accomplir adéquatement leur mission. Il faut leur attribuer des budgets suffisants», a-t-elle dit.

La conseillère souhaite aussi une «décentralisation» des pouvoirs de la Commission d'urbanisme et de la Ville de Québec, car elle juge que «les citoyens se retrouvent encore trop souvent devant le fait accompli et «devraient être informés plus tôt des projets de développement dans leur quartier».

Mme Guérette envisagerait aussi la webdiffusion de tous les comités pléniers et d'autres «réunions d'intérêt public» en plus des conseils municipaux qui le sont déjà. 

Anne Guérette affronte l'avocat François Marchand dans la course à la direction de Démocratie Québec pour une élection le 4 décembre.

Un débat entre les deux candidats aura lieu le 23 novembre à l'ENAP dans le quartier Saint-Roch.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer