Madame Thérèse (1928-2016): la travailleuse sociale de l'underground

Thérèse Drago, alias Madame Thérèse, figure emblématique de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Thérèse Drago, alias Madame Thérèse, figure emblématique de la vie nocturne de la capitale pendant des décennies, est décédée tôt lundi matin, à l'âge de 88 ans.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Jean Drago, le fils unique de Madame Thérèse, ce personnage emblématique de la vie nocturne de la capitale, décédée lundi matin à l'âge de 88 ans, conserve le souvenir d'une femme qui a passé sa vie à prendre soin de son prochain. «Elle était toujours à l'écoute. Il y avait toujours un repas prêt pour quelqu'un dans le besoin.»

M. Drago a vu sa mère pour la dernière fois la veille de sa mort, survenue dans son demi-sous-sol du boulevard René-Lévesque, où elle a tenu pendant une quinzaine d'années un bar clandestin. 

«Elle était très affaiblie. Ça faisait quelques jours qu'elle ne mangeait plus. Je suis heureux de savoir qu'elle est partie dans son sommeil, sans avoir souffert. Je me demande même si elle en a eu connaissance.»

La disparue a également été propriétaire de La Grande Hermine, avenue Cartier, un endroit mythique fréquenté par la faune locale, incluant des politiciens et des femmes aux moeurs légères. Jean Drago y a été barman pendant 25 ans, avant de prendre les rênes de l'établissement les cinq années suivantes, lors de son déménagement dans la côte Sainte-Geneviève.

À son avis, la réputation douteuse de l'endroit a été exagérée. «Ce n'était pas un bordel, il ne se passait rien là. C'était un lieu de rencontres. Les hommes venaient y rencontrer des demoiselles et ils partaient ensemble après.»

M. Drago, âgé de 57 ans, a toujours connu sa mère comme un oiseau de nuit, qui se couchait seulement une fois le soleil levé. «Elle a toujours vécu la nuit. Même lorsqu'elle vivait à New York, elle travaillait de nuit, dans une banque, où elle faisait la comptabilité.»

Thérèse Drago, alias Madame Thérèse... (Élsabeth Paradis) - image 2.0

Agrandir

Thérèse Drago, alias Madame Thérèse

Élsabeth Paradis

Un documentaire

Originaire de Québec et maintenant installée à Montréal, Elisabeth Paradis a bien connu Madame Thérèse, au point d'en faire l'objet d'un documentaire, en cours d'élaboration. Elle compte baptiser son film «La travailleuse sociale de l'underground».

Le synopsis du film résume l'ampleur du personnage : «Cette femme avant-gardiste a souvent été décrite par les médias et les qu'en-dira-t-on comme une tenancière de bordel et une criminelle récidiviste; et pourtant, l'insoumise Madame Thérèse est toujours restée fidèle à ses valeurs humanistes en ouvrant sa porte à tous sans aucune discrimination, leur offrant écoute et soutien sans jamais se soucier des ragots et faux jugements portés envers elle.»

Elisabeth Paradis a connu Madame Thérèse il y a une vingtaine d'années, alors qu'elle travaillait dans le monde du spectacle de la capitale. «Avec des groupes de musiciens, je me retrouvais souvent à son bar, explique-t-elle au Soleil. Je trouvais que sa vie sortait de l'ordinaire.»

Lentement, l'idée d'un documentaire sur cette femme d'exception a fait son chemin. «Elle avait toujours dit non à ceux qui avaient voulu en faire un, mais pour moi, elle a accepté. Deux jours plus tard, j'étais chez elle en train de tourner. J'ai cinq heures et demie d'enregistrements. Elle raconte tout. C'est toute une vie qu'elle a eue.»

N'ayant accès à aucune subvention pour mener son projet à terme, Mme Paradis a lancé une campagne de sociofinancement sur le Web. «Ça avance, mais à pas de tortue. C'est très difficile», glisse-t-elle au sujet de son objectif de recueillir 15 000 $. Pour le moment, seulement 650 $ ont été amassés.

Les personnes intéressées à donner peuvent se rendre sur le site https://www.gofundme.com/2qz2pmk ou sur la page Facebook https://www.facebook.com/docummetherese

Les funérailles de Thérèse Drago auront lieu le 29 octobre, à 14h, à l'église Saint-Sauveur, le quartier où elle est née, sur la rue... Sainte-Thérèse.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer