Les travaux du projet Le Diamant lancés d'ici la fin novembre

La démolition des bâtiments actuels de la place... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

La démolition des bâtiments actuels de la place D'Youville devrait débuter le mois prochain.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après des années de tergiversations, de collectes de fonds et de débats publics, le projet de Diamant de Robert Lepage arrive à terme : la démolition des bâtiments actuels de la place D'Youville débutera au cours du prochain mois, a constaté Le Soleil. À l'exception d'une façade, tout devra être rasé et nettoyé avant la fin de l'hiver.

«Nous espérons débuter les travaux à la fin novembre 2016», confirme par courriel Édouard Garneau, coordonnateur du marketing et des communications d'Ex Machina. Est-ce dire que le budget est finalement bouclé, que les dons provenant du secteur privé ont été versés? «Nous travaillons là-dessus en ce moment.» Aux dernières nouvelles, l'essentiel du budget de 54 millions $ est en poche, mais des signatures manqueraient pour les derniers millions : «Nous attendons des confirmations de nos partenaires.»

L'optimisme semble néanmoins régner... Vendredi, les gestionnaires du projet ont publié l'appel d'offres pour la première phase des travaux. La démolition de l'ancien cinéma de Paris, de l'antique YMCA et de la bâtisse coincée entre les deux est imminente. Les entreprises spécialisées devront faire vite : la visite du chantier est prévue la semaine prochaine, leurs propositions devront être reçues la semaine suivante. Les travaux suivront.

Une besogne d'envergure d'autant plus que le contrat sera assorti d'une multitude de conditions. Les documents de l'appel d'offres confirment notamment que l'entrepreneur victorieux devra préserver les vieilles façades de maçonnerie du YMCA qui font le coin de la rue Saint-Jean et de la rue des Glacis. Il lui faudra construire une structure temporaire imperméable pour les maintenir au garde-à-vous. Érigées en 1879 dans le style Second Empire, elles seront intégrées au futur Diamant.

La firme Pomerleau, qui coordonne le chantier, précise que les travaux de destruction devront être terminés au plus tard le 24 mars pour que les phases suivantes puissent s'enchaîner. Les documents indiquent néanmoins que le gestionnaire pourrait exiger que les démolisseurs soient plus rapides.

Et ils devront faire preuve d'un souci surprenant : les débris devront être évacués sur-le-champ «afin de maintenir un niveau de propreté adéquat». Aucune accumulation de matériaux ne sera tolérée. Ils auront même l'obligation de laver les rues avoisinantes au besoin!

Le Diamant, projet de longue date de Robert... (image fournie par Le Diamant) - image 2.0

Agrandir

Le Diamant, projet de longue date de Robert Lepage, devrait ouvrir ses portes à l'automne 2018.

image fournie par Le Diamant

Coup de pouce des gouvernements

Le gouvernement fédéral a donné le coup de pouce qui manquait en juin pour lancer le Diamant. Il a alors confirmé une contribution de 10 millions $. Celle-ci s'ajoute aux 30 millions $ promis par le gouvernement québécois et aux 7 millions $ offerts par la Ville de Québec.

Les entreprises privées ont, jusqu'à maintenant, injecté 4,5 millions $. On espère gonfler cette enveloppe à 10 millions $.

Le Diamant sera l'hôte des créations de Robert Lepage, bien sûr. Mais aussi d'autres auteurs, de spectacles de cirque, d'opéra...

Voilà quelques lunes que Robert Lepage et la troupe d'Ex Machina planchent sur ce projet. Ils ont acquis le défunt YMCA en 2011.

Après des années de tergiversations, de collectes de... (Infographie Le Soleil) - image 3.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Le cheminement n'a pas été linéaire; 2015, 2016, 2017 puis 2018, l'ouverture a maintes fois été repoussée.

Aussi, la subvention du gouvernement québécois avait été remise en question en 2014 par le gouvernement libéral, ce qui avait fragilisé le Diamant. Les critiques sur l'ampleur du financement public se sont fait entendre régulièrement. La Coalition avenir Québec avait d'ailleurs proposé de mettre les fonds ailleurs : «Le Diamant de Robert Lepage, ce n'est pas un bon projet», disait François Legault l'an dernier.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer