Direction de Démocratie Québec: Guérette prête à débattre

Anne Guérette se dit prête à se battre... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Anne Guérette se dit prête à se battre pour la direction de Démocratie Québec tandis que l'actuel chef, Paul Shoiry (à droite), se réjouit qu'il y ait une course.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Anne Guérette est prête à se battre. Jusqu'ici seule candidate dans la course à la direction de Démocratie Québec, la conseillère reconnaît que l'arrivée prochaine de l'avocat François Marchand la fera «redoubler d'ardeur».

«Je ne tiens jamais rien pour acquis. Maintenant qu'on sait qu'il y a une course, on redouble d'ardeur et on continue à se préparer», a commenté la conseillère élue depuis 2007.

Mme Guérette a déposé sa candidature dès le premier jour prévu par le parti, le 19 septembre. Les mises en candidature se terminent le 27 octobre pour une course à la direction qui culminera avec l'élection du ou de la chef par les membres le 3 décembre. La personne élue affrontera Régis Labeaume à la mairie aux élections de novembre 2017.

Anne Guérette aurait pu être couronnée, mais Le Soleil révélait vendredi que François Marchand annoncera jeudi sa candidature à la direction de Démocratie Québec.

Mme Guérette se dit prête à débattre et a confiance de l'emporter à l'issue de la course. «Je suis bien contente qu'il y aura débat. C'est un processus démocratique auquel on pouvait s'attendre», a poursuivi l'élue qui a l'intention de faire valoir son expérience et son degré de préparation plus élevé que celui de son éventuel adversaire.

Shoiry se réjouit

Si Anne Guérette est restée sobre dans ses commentaires, l'actuel chef de l'opposition à l'hôtel de ville, Paul Shoiry, se réjouit de voir l'avocat François Marchand plonger dans la course à la direction de Démocratie Québec. Une telle course, estime-t-il, provoquera des débats et dynamisera le parti.

«En tant que membre du conseil d'administration, je dirais qu'une course, c'était l'objectif.

Ça provoque un débat au sein du parti, l'objectif est de créer une mobilisation des membres», a dit M. Shoiry vendredi.

«Ça va nourrir notre débat, nourrir les idées. Une course, c'est très intéressant et ça ramène la politique dans l'actualité. Ça rappelle aux gens que nous sommes l'alternative à Équipe Labeaume», a poursuivi l'élu de Démocratie Québec.

François Marchand ne confirme pas encore sa candidature, mais elle ne fait plus de doute, l'avocat et celui de son agent officiel s'étant inscrits mardi au registre du Directeur général des élections après validation auprès du parti, révélait Le Soleil vendredi.

«S'il dépose effectivement, il y aura course entre deux bonnes personnes, deux personnes de qualité», a dit M. Shoiry.

Si ce dernier connaît bien Anne Guérette pour travailler avec elle dans l'opposition, il dit avoir «croisé» quelques fois M. Marchand. «Je le connais un peu comme tout le monde par les médias. Je l'ai croisé à quelques reprises. Mais c'est quelqu'un qui a une bonne compétence dans le domaine municipal en tant qu'avocat», a dit M. Shoiry.

Il voit aussi d'un bon oeil l'implication politique passée de M. Marchand, qui démontre que son intérêt pour la politique active ne date pas d'hier. «N'oublions pas qu'il a été élu et il a déjà été candidat à la mairie», a-t-il conclu. L'avocat a en effet été conseiller municipal sous Jean Pelletier de 1985 à 1989 et candidat défait à la mairie contre Jean-Paul L'Allier en 1993.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer