Une oeuvre d'art du Mexique sur la promenade Samuel-De Champlain

L'oeuvre qui sera installée sur la promenade Samuel-De... (Image fournie par le gouvernement du Québec)

Agrandir

L'oeuvre qui sera installée sur la promenade Samuel-De Champlain au printemps ressemblera en tous points à l'originale installée à Mexico.

Image fournie par le gouvernement du Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une nouvelle oeuvre d'art contemporain s'ajoutera à la collection de la promenade Samuel-De Champlain, cette fois gracieuseté de la Ville de Mexico. Le cadeau, soit deux immenses ailes d'ange, sera dévoilé quelque part au printemps.

La ministre provinciale des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, a profité d'une mission au Mexique, le 10 octobre, pour régler les derniers détails permettant à la capitale d'accueillir une oeuvre de l'artiste Jorge Marin.

Selon le cabinet de la ministre, la sculpture s'intitule Les ailes de la ville, ou Las Alas de la Ciudad. «Ce don caractérise la relation de coopération et d'amitié étroite» entre les Québécois et les Mexicains, souligne Mme St-Pierre dans une déclaration remise au Soleil.

L'oeuvre ressemble en tous points à l'originale installée dans Mexico. Elle représente les ailes d'un ange, symbole de la capitale du Mexique. Celle que Québec recevra en cadeau est en cours de production par M. Marin. Le montage final se fera directement sur la promenade Samuel-De Champlain.

La même sculpture, la plus emblématique du registre de Jorge Marin, sert de carte de visite à la Ville de Mexico. Elle a déjà été offerte à de grandes villes comme Berlin, Tel-Aviv, Singapour, Shanghai et Los Angeles.

Printemps 2017

Sans pouvoir chiffrer les coûts finaux du transport et de l'aménagement, le cabinet de Mme St-Pierre a indiqué que le gouvernement du Québec, la Ville de Québec ainsi que la Commission de la Capitale-Nationale se partageront la facture. L'installation est prévue au printemps 2017. Mme St-Pierre prévoit une journée d'inauguration dont la date n'a pas encore été fixée.

Pour le ministre responsable de la Capitale-Nationale, François Blais, l'accueil de la sculpture par Québec «démontre une fois de plus la vitalité» des relations Québec-Mexique.

Avec cette nouvelle oeuvre d'art, la promenade Samuel-De-Champlain en comptera 10, ce qui en fait «la plus forte concentration d'art contemporain au Québec», selon la Commission de la Capitale-Nationale.

Les neuf déjà présentes sont Convergence, de Jean-Pierre Morin, Plonger, de Hélène Rochette, Latitude 51° 27' 50'' - Longitude 57° 16' 12'', de Pierre Bourgault, Là où la terre fait danser les mâts, d'Yves Gendreau, Structures de vent, du consortium Daoust Lestage, Williams Asselin Ackaoui, Option Aménagement, Prototype de «Éolienne V», de Charles Daudelin, Nos regards se tournent vers la lumière, de Roland Poulin, Appalaches, de Lewis Pagé et finalement Le 3 juillet 1808 sur le Saint-Laurent, de Suzanne Gravel.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer