Prise d'eau potable: 13 millions $ d'ici 2019 pour le lac Saint-Charles

La Ville de Québec va investir 13,15 millions... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

La Ville de Québec va investir 13,15 millions $ ces trois prochaines années pour protéger la prise d'eau potable du lac Saint-Charles.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Continuer à réduire le sel dans les rues, établir un programme de «routes blanches», améliorer les systèmes de fosses septiques et poursuivre la renaturalisation des berges du lac Saint-Charles. La Ville de Québec prend des engagements pour protéger la prise d'eau potable du lac Saint-Charles. Un investissement de 13,15 millions $ ces trois prochaines années.

Au lieu de le présenter en conférence de presse, le cabinet du maire a fait un dévoilement-surprise, au début de la séance du conseil municipal, de ce plan d'action dont il a été question la semaine dernière après une sortie de l'opposition sur le degré de pollution des dépôts à neige.

Le document de 14 pages est en bonne partie constitué de mesures prises depuis 2006 et d'autres à venir déjà connues, comme le règlement de contrôle intérimaire (RCI) freinant le développement immobilier dans la couronne nord ou encore la volonté de réduire les sels de déglaçage, une baisse déjà amorcée.

Au conseil municipal de lundi, le maire Régis Labeaume a aussi rappelé la fermeture, annoncée la semaine dernière, des dépôts à neige de la Colline et de la sablière Drapeau.

Au total, 13,15 millions $ entre seront injectés dans divers projets de 2017 à 2019 :

  • 2,3 millions $ dans les fosses septiques, notamment pour l'analyse et le remplacement de 500 installations;
  •  1,2 million $ pour le déneigement, incluant la délocalisation du dépôt à neige de la Colline et l'étude de solutions de rechange aux sels de déglaçage;
  •  2,6 millions $ pour le réaménagement des fossés;
  •  1,13 million $ pour contrer les cyanobactéries par la mise en réserve de terrains équivalents à 6,7 km2;
  •  850 000 $ pour l'application des règlements par la création d'une équipe mixte et la formation d'inspecteurs;
  •  2 millions $ pour les autres projets comme un programme de rebranchement de gouttières, la renaturalisation de 200 mètres de rives municipales par an et une campagne de sensibilisation aux citoyens.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer