Saint-Sauveur: une mini-bibliothèque et un lieu de diffusion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le quartier Saint-Sauveur aura à partir de mars 2018 son point de service de la Bibliothèque de Québec dans le futur immeuble à logements sociaux qui sera construit à la place du Centre Durocher. Une façon pour l'administration Labeaume de répondre aux citoyens qui continuent de réclamer une Maison de la culture dans le centre communautaire malgré sa démolition imminente.

«La demande était là, les citoyens l'ont demandé et on a convenu que c'était un beau lieu pour offrir un point de service», a dit la conseillère responsable de la culture, Julie Lemieux.

La bibliothèque sera modeste avec ses 90 m2, mais elle contiendra 4000 documents à emprunter, une dizaine de postes informatiques, un petit café et sera orientée vers la famille, a énuméré Mme Lemieux. Il sera situé au rez-de-chaussée des futures Habitations Durocher qui compteront 68 logements dont les deux tiers pour des gens ayant accès au supplément d'aide au loyer, a dit lundi le directeur d'Action-Habitation de Québec, Armand St-Laurent.

Ce dernier a aussi confirmé que le Centre Durocher, construit rue Carillon en 1950, sera démoli dès cet automne et que les travaux pour le décontaminer de l'amiante qu'il contient commerceront sous peu.

L'annonce de lundi confirme on ne peut plus clairement que l'administration Labeaume va de l'avant avec le remplacement du Centre communautaire par des logements, même si des citoyens continuent à s'opposer à ce choix, invoquant la vocation historique et l'emplacement stratégique du bâtiment de 1950.

Questionné sur la proposition des anciens propriétaires du Centre Durocher, la communauté des Oblats, de tenir le 18 octobre une rencontre visant à trouver une solution de rechange à la démolition du Centre Durocher, le maire est resté vague.

«On verra pour les Oblats; aujourd'hui, on présente le projet, a-t-il tranché. Il y a plein de monde qui veulent me rencontrer, mais là, on vous présente le projet. Il y a un besoin de logements sociaux», a martelé le maire sans dire si un représentant de la Ville sera présent à cette rencontre.

Lundi, M. Labeaume a conforté sa décision en se basant sur un sondage réalisé par la firme Léger auprès de 300 résidents du district électoral de Saint-Roch-Saint-Sauveur. Selon le coup de sonde, 63 % des répondants sont en accord avec la construction de logements sociaux. Chez les citoyens de Saint-Sauveur, la proportion est de 59 %.

Église Saint-Sauveur

Julie Lemieux, accompagnée de la conseillère Chantal Gilbert et du maire Régis Labeaume, a aussi annoncé lundi l'implantation d'un «lieu de diffusion culturelle» dans l'église Saint-Sauveur.

Cette église fait partie des sept que la Ville de Québec a annoncé vouloir conserver lors du colloque Vision Patrimoine, le 20 septembre. L'administration Labeaume injectera 15 millions $ sur 10 ans pour préserver son patrimoine religieux.

Le type de manifestations artistiques qui pourrait s'y dérouler n'est pas encore déterminé, mais l'église servira toujours à des célébrations religieuses.

Les futures Habitations Durocher... (Illustration fournie par Lafond Côté Architectes) - image 2.0

Agrandir

Les futures Habitations Durocher

Illustration fournie par Lafond Côté Architectes

«On va lancer une consultation sur le terrain avec les gens de Saint-Sauveur. Le culte pourrait être conservé», a assuré Mme Lemieux.

Guérette sceptique

Du côté de l'opposition de Démocratie Québec, la conseillère Anne Guérette s'est montrée sceptique devant cette idée de présenter des événements culturels dans l'église Saint-Sauveur. «C'est tout nouveau, il ne semble pas y avoir beaucoup de ficelles attachées. On peut encore douter du réalisme», a-t-elle réagi. 

«Les gens de Saint-Sauveur ne sont pas contents, ils sont surpris. Ça ne répond pas à ce qu'ils demandent depuis le début dans ce dossier-là», a-t-elle tranché.

Le comité de citoyens ridiculise le projet

Sitôt annoncée, la création d'un point de service de bibliothèque a été vertement rejetée par le Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur. 

«Il est évident que la Ville de Québec octroie des miettes pour Saint-Sauveur afin de calmer la grogne de la population suite à l'annonce de la démolition de l'édifice patrimonial du Centre Durocher», a écrit l'organisme dans un communiqué. 

Plus encore, ce groupe citoyen, ardent défenseur de la sauvegarde du Centre Durocher, organise une manifestation le 11 octobre à 17h afin, dit-il, de montrer son opposition «au projet de la Ville qui ne passe pas le test de l'acceptabilité sociale». 

Dans le communiqué, l'animateur-coordonnateur au CCCQSS, Éric Martin, ridiculise le projet de point de service de bibliothèque en s'en prenant à sa taille. 

«On dit de nous autres»

«L'espace de bibliothèque réservé dans le projet de la Ville est de 90 m2. Cela doit correspondre à la taille de la toilette de la bibliothèque Gabrielle-Roy. On rit de nous autres, cela ne correspond aucunement à nos besoins! Dans le quartier Saint-Sauveur, on est 16 000, c'est deux fois plus que le quartier Saint-Roch ou Saint-Jean-Baptiste», a-t-il lancé. 

Quelques citoyens se sont aussi présentés au conseil municipal de lundi tentant, comme ils le font depuis des mois, de convaincre l'administration Labeaume de ne pas démolir le Centre Durocher.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer