Des voleurs pillent toutes les récoltes d'un jardin collectif

Vendredi soir, les citoyens entretenant le jardin se... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Vendredi soir, les citoyens entretenant le jardin se sont rendu compte qu'un groupe de voleurs était passé faire une razzia incognito, repartant avec le trois quarts des tomates, poivrons, concombres et autres légumes. Deux jours plus tard, le quart restant a lui aussi disparu.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Comité des citoyens du Vieux-Québec a eu une bien mauvaise surprise, la fin de semaine dernière. Des voleurs ont dérobé l'entièreté des récoltes du jardin collectif qu'entretenaient de nombreux citoyens depuis le début de l'été.

Le jardin collectif du comité citoyen est situé sur les terrains de la cathédrale Holy Trinity, à mi-chemin entre l'hôtel de ville et le Château Frontenac, dans le Vieux-Québec. Vendredi soir, les citoyens entretenant le jardin se sont rendu compte qu'un groupe de voleurs était passé faire une razzia incognito, repartant avec les trois quarts des tomates, poivrons, concombres et autres légumes. Deux jours plus tard, le quart restant a lui aussi disparu.

«Pour repartir avec toutes les récoltes, les voleurs devaient avoir des sacs. Visiblement, ils étaient organisés et le vol était planifié. Tous les jardiniers étaient très fâchés d'apprendre la nouvelle», explique le vice-président du conseil de quartier du Vieux-Québec-Cap-Blanc-Colline parlementaire, Dominic Cliche, qui fait lui-même partie de la dizaine de citoyens qui ont passé l'été à entretenir des plants dans le jardin collectif.

Difficile à expliquer

C'est d'autant plus frustrant que la majeure partie des récoltes se fait à la fin de l'été. C'était une question d'une semaine ou deux avant que les jardiniers citoyens ne mettent la main sur le fruit de leur labeur. «Pour ceux qui ont impliqué leurs enfants durant les derniers mois, c'est difficile de leur expliquer qu'on va récolter les plants à la fin de l'été sans avoir aucun légume.»

À l'inverse des jardins communautaires, séparés en lopins, le jardin collectif est un grand potager entretenu par tous, pigeant à leur guise durant l'été et se divisant les récoltes. «Ça marche vraiment sur la confiance», reconnaît Dominic Cliche.

À la première année officielle d'existence du jardin collectif du Vieux-Québec, en 2015, il était arrivé que des citoyens de l'extérieur, ne comprenant pas le principe, se servent à l'occasion dans les plants. Depuis, des pancartes ont été installées pour expliquer le fonctionnement.

Le Comité des citoyens du Vieux-Québec ne compte pas porter plainte à la police. Il n'est cependant pas impossible que l'on retrouve les bandits, puisque le gardien du stationnement de la cathédrale Holy Trinity a confié avoir vu quelques personnes rôder près du jardin, vendredi.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer