Portes ouvertes sur l'art à la Nuit des galeries

Verre de vin à la main, autant les... (Le soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Verre de vin à la main, autant les mordus d'art que les néophytes ont pu découvrir les galeries dans les rues du Vieux-Port dans une ambiance festive.

Le soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Nuit des galeries... et grande fête de l'art avec un grand A! La 12e édition de l'évènement en aura fait voir de toutes les couleurs aux centaines de personnes qui ont déambulé dans les rues du Vieux-Port, samedi soir, en leur offrant une immersion dans la scène culturelle de Québec.

Coupe de vin lumineuse à la main, remplie de vin rouge, Johanne Paré n'a pas raté l'occasion. Elle avait hâte d'entrer dans une première galerie d'art pour contempler les oeuvres. «C'est tout simplement génial», a-t-elle répété au Soleil, visiblement ravie de voir autant de gens rassemblés à cette occasion. Plusieurs musiciens de Québec offraient de courts spectacles tout au long du parcours, qui s'étendait de la rue Saint-Paul au quartier Petit Champlain.

La foule était dense, notamment sur la rue Sault-au-Matelot, au passage du Soleil, et l'ambiance était à la fête. Bonjours et mercis témoignaient de la bonne humeur des propriétaires de galeries. C'est le cas de Julie Massicotte, propriétaire d'une bijouterie, qui était ravie de voir défiler curieux et potentiels clients. «Depuis 17h, c'est en continu. Les gens sont friands d'apprendre comment les bijoux sont faits, surtout qu'ils peuvent voir l'artiste à l'oeuvre. C'est très rare», a-t-elle raconté.

Les visiteurs ont pu déambuler de galerie en... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 2.0

Agrandir

Les visiteurs ont pu déambuler de galerie en galerie entre 18h et 23h, samedi.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Nouveauté cette année: des coupes de vin lumineuses étaient vendues au public. Son coût de 11$ incluait une consommation, et il était possible de la faire remplir dans l'un des cinq bars extérieurs. «Ça va très bien, on avait commandé 10 000 coupes et déjà on en a écoulé plusieurs», a indiqué une bénévole, occupée à ouvrir une bouteille de rouge alors qu'une cinquantaine de personnes attendaient de recevoir leur verre. «L'an dernier, les galeristes servaient leurs propres bouchées et leur propre vin, mais je ne crois pas que c'était la formule gagnante.» 

«Il y a beaucoup plus de monde que l'an passé, au moins deux fois plus», a confié Susan Wilkinson, directrice générale de l'Hôtel 71, situé sur la rue Saint-Pierre, qui est récemment devenu un hôtel-galerie. Même son de cloche du côté de Lyne Andrews, galeriste de la rue Saint-Paul. Elle ne pense pas cependant enregistrer plus de ventes lors de la soirée. «On gagne surtout en visibilité, et souvent les ventes augmentent dans les jours qui suivent.» Si la Nuit des galeries a attiré autant de personnes cette année, ce serait en raison des efforts soutenus pour la publicité de l'événement, estime Mme Andrews. Le vin aurait-il aussi un rôle à jouer dans sa visible popularité? Peut-être, souligne la galeriste, en saluant deux personnes qui entrent dans la galerie déjà bien remplie.

Le parcours de la Nuit des galeries s'étendait... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 3.0

Agrandir

Le parcours de la Nuit des galeries s'étendait de la rue Saint-Paul au quartier Petit Champlain.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Intérêt des jeunes

«C'est le fun de voir du monde qui apprécie l'art, surtout les tableaux», estime Mme Andrews. La propriétaire, qui ne vend que des oeuvres d'artistes défunts, reconnaît que les tableaux n'attirent pas beaucoup d'amateurs plus jeunes. Optimiste, elle se réjouit à l'idée de penser que des soirées comme celles de la Nuit des galeries suscitent chez les moins âgés de l'intérêt pour la peinture. «Ça ne coûte rien et ils ont la chance d'aller partout!» 

Le peu d'intérêt qu'elle porte pour la peinture n'a pas empêché une jeune femme de 23 ans rencontrée par Le Soleil de suivre ses amis, âgés de 27 ans, qui l'on invitée à se joindre à eux pour se promener d'une galerie à l'autre. «On veut découvrir de nouveaux artistes, de nouveaux styles d'art. Ce n'est pas nécessairement mondain comme milieu, car ce genre de soirée rend l'art plus accessible», a mentionné l'une d'entre eux. 

L'an dernier, près de 15 000 personnes étaient au rendez-vous, mais, déjà, celles rencontrées s'entendent pour dire qu'on devrait enregistrer une hausse de fréquentation. Les visiteurs ont pu déambuler entre 18h et 23h samedi soir.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer