Saint-Roch: GM Développement rêve de tours, la Ville veut un parc

Esquisses des tours que GM Développement désire construire,... (Fournie par GM Développement)

Agrandir

Esquisses des tours que GM Développement désire construire, vues de l'ouest du quartier Saint-Roch.

Fournie par GM Développement

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) GM Développement et la Ville de Québec ont des visions aux antipodes pour le secteur des bretelles de l'autoroute Dufferin-Montmorency. Le promoteur propose des tours d'une vingtaine d'étages là où l'administration Labeaume souhaite... un parc.

Ce n'est pas d'hier qu'on se demande comment occuper le dessous des fameuses bretelles de l'autoroute Dufferin-Montmorency, au-dessus du boulevard Charest.

Dans son mémoire sur l'avant-projet de PPU Saint-Roch, la firme GM veut y voir pousser des tours. Jusqu'à cinq, selon une image contenue dans le document présenté jeudi.

Rien à voir avec ce que souhaite la Ville de Québec. 

«Des tours grimperaient aux abords des bretelles d'autoroutes alors que nous, on a vraiment l'intention de faire le parc. C'est incontournable. On ne fléchira pas là-dessus, c'est une intention claire», a tranché l'élue responsable de l'aménagement, Julie Lemieux, au Soleil jeudi.

Dans la présentation de sa vision pour le PPU en juin, la Ville de Québec avait plutôt annoncé sa volonté d'aménager un «lieu de rassemblement festif» à l'endroit où se tient le festival Envol et Macadam et où le Cirque du Soleil a présenté son spectacle estival de 2008 et 2012. La Ville avait déjà souhaité voir des constructions dans ce secteur. Mais plus maintenant, estimant qu'il «manque d'espaces verts et de lieux de rassemblement».

Craintes pour le skyline

Cette façon de voir est loin d'être partagée par les promoteurs Geneviève Marcon et Jean Campeau dans leur mémoire. 

«En plus d'attirer de nouveaux résidents et commerces, ce type de développement agira à titre d'écran visuel et sonore face aux bretelles, améliorant du même coup le skyline du centre-ville, et ce, sans nuire à l'ensoleillement du quartier», soutiennent-ils dans leur mémoire présenté jeudi. GM Développement se base sur des sondages menés auprès des gens d'affaires du secteur. «Il avait été suggéré d'octroyer des hauteurs de 25 à 30 étages près des bretelles Dufferin afin de les masquer.»

Julie Lemieux craint justement pour le skyline. «On avait jugé en évaluant les plans qu'on ne voulait pas briser la vue sur la haute ville. On a même fait des visualisations et on considérait que c'était dangereux pour le Vieux-Québec», a commenté Mme Lemieux après l'audition des représentants de GM Développement. «C'est protégé par l'UNESCO et on ne veut pas s'engager dans un projet qui masquerait le Vieux-Québec. Mais bon, on va la regarder quand même parce qu'on est en consultation.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer