Nouveaux plans du Phare bientôt dévoilés

Le Groupe Dallaire devrait dévoiler à la population... (Archives, fournie par Le Groupe Dallaire)

Agrandir

Le Groupe Dallaire devrait dévoiler à la population ses nouveaux plans pour le projet du Phare «dans quatre ou cinq semaines», a annoncé, mardi soir, l'homme d'affaires Michel Dallaire.

Archives, fournie par Le Groupe Dallaire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Groupe Dallaire devrait dévoiler à la population ses nouveaux plans pour le projet du Phare «dans quatre ou cinq semaines», a annoncé, mardi soir, l'homme d'affaires Michel Dallaire.

À Beauport pour inaugurer le nouveau parc municipal Ruisseau du Moulin, entièrement financé par le Groupe Dallaire, Michel Dallaire a assuré vouloir dévoiler les nouveaux plans du Phare au mois d'octobre, «le plus rapidement possible».

«On avait des étapes. Il fallait parler d'abord à la commission d'urbanisme. Ça a bien été, nous avons été bien accueillis et on attend leurs commentaires écrits dans les prochains jours», a expliqué l'homme d'affaires.

Le trafic «pas énormément» empiré

À la demande de ville, le Groupe Dallaire a commandé des études sur l'impact du projet du Phare sur la circulation. Michel Dallaire a maintenant le résultat de ces études en main, et il demeure convaincu que le Phare «n'empirera pas énormément la situation» du trafic sur le Boulevard Laurier.

«On a des recommandations au niveau de l'accès au projet autant vers Laurier que vers Hochelaga. Il y a des reconfigurations à faire. Il faut aller se connecter sur Hochelaga, aller chercher une autre bretelle pour être capable de sortir. Mais en aucun moment on ne peut corriger le problème existant qui est que le pont refoule à l'heure de pointe.»

Dallaire réitère que plusieurs des résidents du Phare travailleront aux alentours et qu'ils n'auront pas besoin d'utiliser leur voiture pour se rendre au travail. «Quand tu amènes des gens proches de leur lieu de travail, tu les enlèves de sur la route. C'est un principe connu de développement durable.»

Le Groupe Dallaire continue également de pousser pour que le projet soit relié au futur Service rapide de bus (SRB).

N'empêche, Michel Dallaire admet ne pas pouvoir régler le problème déjà existant sur le boulevard Laurier. «On ne corrigera jamais le problème que le pont ne fournit pas à 17h. C'est une réalité que l'on ne peut pas enlever. C'est une ville qui se développe. Le trafic à Québec augmente d'année en année, je ne peux pas arrêter ça. La population augmente.»

L'échéancier des consultations publiques, qui suivront le dévoilement des nouveaux plans, n'a pas encore été établi. Le Groupe Dallaire vise à commencer les travaux au début de 2017.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer