De chicane à participation citoyenne à Saint-Augustin?

Le maire Sylvain Juneau et les conseillers sont... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le maire Sylvain Juneau et les conseillers sont à couteux tirés et les séances du conseil municipal de Saint-Augustin, particulièrement courues et houleuses.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le ministère des Affaires municipales recommande à Saint-Augustin-de-Desmaures de capitaliser sur la mobilisation citoyenne héritée des disputes au conseil pour se doter d'une politique de participation citoyenne.

Ce constat ressort d'un rapport de Jean Dionne, mandaté en mars pour voir ce qui cloche entre le maire Sylvain Juneau et les conseillers de l'époque de l'ex-maire Marcel Corriveau. Allégations de part et d'autre, enquête interne à la demande du maire, avis juridiques, sorties médiatiques : M. Juneau et les conseillers sont à couteux tirés et les séances du conseil municipal, particulièrement courues. Et houleuses.

Les problèmes financiers et politiques de la municipalité ont toutefois «eu l'effet de mobiliser nombre de citoyens», écrit le directeur régional du Ministère dans la capitale nationale dans son rapport de 18 pages. 

«Il serait pertinent de canaliser cette énergie vers une contribution au bon fonctionnement de la municipalité», note l'expert du Ministère en ajoutant que «ce mandat pourrait être confié à l'administration». Cette démarche, ajoute M. Dionne, pourrait inclure «l'inventaire des meilleures pratiques en la matière».

Cette recommandation a été accueillie avec réserve tant par le maire Sylvain Juneau que par la conseillère France Hamel, deux élus pourtant rarement en accord.

«On peut bien dire ça, mais il faut que ça reste fonctionnel», a laissé tomber M. Juneau.

Mme Hamel est aussi prudente à l'idée de multiplier les instances de consultations citoyennes, déjà présentes dans la municipalité de 19 000 habitants. 

«C'est personnel, mais je ne suis pas 100 % d'accord avec ça. Il y a différentes façons de participer comme citoyens. Je ne sais pas s'il veut dire de les impliquer dans des comités quelconques», a-t-elle dit. 

La Ville fonctionne

Dans son rapport, l'observateur du ministère des Affaires municipales constate des tensions entre le maire Juneau et l'équipe de conseillers France Hamel, Louis Potvin, Lise Lortie, Guy Marcotte et Denis Côté. La relation est toutefois meilleure avec Raynald Brulotte, élu en mars lors d'une élection partielle. Jean Dionne souligne aussi que les difficultés financières, le climat du conseil municipal et «les problématiques vécues au cours des dernières années» ont pu avoir un «impact négatif sur le lien de confiance entre les citoyens et le conseil municipal».

Jean Dionne dresse toutefois comme première observation le fait que malgré le climat de crise des derniers mois, la municipalité fonctionne. «Saint-Augustin-de-Desmaures n'est pas en situation de rupture des services aux citoyens». Le conseil municipal adopte malgré tout les résolutions nécessaires aux services aux citoyens, le budget et le programme triennal d'immobilisation ont été adoptés, le directeur général fait preuve de leadership et les finances s'améliorent.

«Il le dit, on est fonctionnel. Pourtant, le maire laisse croire qu'il y a péril en la demeure», a commenté France Hamel.

De son côté, Sylvain Juneau estime que si la situation de sa ville s'améliore depuis son arrivée en juin 2015, c'est parce qu'il a freiné les dépenses de l'administration précédente. «J'ai arrêté l'hémorragie.»

Centre Jean-Marie-Roy : deuxième appel aux intéressés

La Ville de Saint-Augustin tentera une nouvelle fois de vendre le centre communautaire Jean-Marie-Roy après un premier échec l'an dernier. «On va relancer l'appel de proposition en septembre», a confirmé au Soleil le maire Sylvain Juneau mercredi. L'an dernier, un appel d'offres semblable n'avait généré qu'une proposition à 500 000 $ alors que le terrain du centre communautaire de la rue Lionel-Groulx est à lui seul évalué à 6 millions $, selon le maire. En juin, M. Juneau a déclaré qu'il n'était pas question de «mettre une maudite cenne de plus» dans ce centre communautaire Jean-Marie-Roy. Aux yeux du maire, ce centre culturel acheté et réaménagé à grands frais par l'administration précédente est un «gouffre financier». Il estime que la Municipalité a déjà trop payé en y injectant 19 millions $.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer