Saint-Augustin: une citoyenne met en demeure quatre conseillers

Une citoyenne demande à quatre conseillers de Saint-Augustin... (Photo: Martin Tremblay, Archives La Presse)

Agrandir

Une citoyenne demande à quatre conseillers de Saint-Augustin qu'ils remboursent à la Ville «des sommes illégalement détournées» qui devaient servir au pavage de certaines rues.

Photo: Martin Tremblay, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Exaspérée par le manque de réponse de certains élus municipaux à Saint-Augustin-de-Desmaures, une citoyenne a décidé d'envoyer une mise en demeure vendredi à quatre des conseillers actuels.

Dans le document, dont Le Soleil a obtenu copie, on peut lire que la mise en demeure de Natacha Tanguay vise Lise Lortie, Denis Côté, Louis Potvin et Guy Marcotte, tous des membres de l'Équipe Horizon Saint-Augustin de l'ancien maire Marcel Corriveau.

Mme Tanguay demande aux conseillers qu'ils remboursent à la Ville «des sommes illégalement détournées du règlement d'emprunt VSAD-2010-188, qui devaient servir au pavage de certaines rues, mais qui a servi à en paver d'autres illégalement. L'appel d'offres AOVSAD-2010-167 démontre que le pavage a été fait ailleurs dans certains cas, contrevenant ainsi à la loi», écrit-elle.

Mme Tanguay, qui s'était présentée en 2013 comme conseillère à Saint-Augustin, mais n'avait pas été élue, estime que les élus devraient rembourser «450 000 $».

«Je pense qu'ils doivent rendre des comptes. On n'est pas capable d'avoir de réponse. Je veux savoir où est allé l'argent du règlement d'emprunt. Ils doivent rembourser les sommes qui ont été empruntées en notre nom, puisque ces rues-là n'ont pas été faites», martèle-t-elle. «Je trouve cela aberrant. En tant que citoyenne, quand le maire ne peut plus et a les mains attachées comme il nous le dit, il faut faire quelque chose. [...] C'est tellement hermétique comme municipalité qu'il faut prendre les moyens légaux», poursuit-elle, demandant la démission des quatre élus.

Le 14 août, comme il le fait régulièrement, le maire de Saint-Augustin, Sylvain Juneau, avait fait parvenir par courriel une lettre aux citoyens où il faisait part de cette situation. Dans son document, il affirme avoir tenté d'obtenir des réponses des membres de l'Équipe Horizon Saint-Augustin, mais en vain. Il invite alors la population à réagir.

Dans son courriel, M. Juneau y décrit notamment le cas. Il souligne qu'en 2010, un montant de 685 000 $ avait été approuvé pour la réfection des rues de la Sente, des Halliers, du Courlis et du Seigle. Or, l'appel d'offres de 457 746 $ a été octroyé pour les rues des Landes (entre la rue Saint-Félix et la rue du Sourcin), du Seigle (entre la rue Racette et la rue de l'Avoine) et la route 138 (entre la rue Racette et la rue du Brome).

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer