Colisée de Loretteville: chantier express, mais en temps

Difficile de croire, à voir l'état actuel des... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Difficile de croire, à voir l'état actuel des travaux, que la rénovation du Colisée de Loretteville sera terminée pour l'ouverture, le 1er septembre. Le promoteur, Jean-François Groleau, assure cependant que la cure de jeunesse est dans les temps.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Même si on peut en douter en voyant le chantier en cours, le Colisée de Loretteville ouvrira dans deux semaines. Les rénovations majeures apportées à l'ancien Pavillon des sports acheté par le groupe Groleau et l'ex-hockeyeur Simon Gagné seront terminées comme prévu pour le 1er septembre, foi du promoteur. Après quatre mois de travaux à vitesse grand V, les hockeyeurs retrouveront donc leur aréna remis à neuf, avec plus d'espace et des bandes de calibre professionnel.

Le promoteur a opté pour des bandes de... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 1.0

Agrandir

Le promoteur a opté pour des bandes de la Ligue nationale, qui «coûtent deux fois le prix, mais le visuel est incroyable». Ce sont les mêmes bandes qu'au Centre Vidéotron.

Le Soleil, Patrice Laroche

«On a des bandes de la Ligue nationale. Elles coûtent deux fois le prix, mais le visuel est incroyable. Ce sont les mêmes bandes que le Centre Vidéotron. Pour un joueur de hockey qui connaît ça, il va arriver et dire : "Wow, c'est phénoménal!"» lance Jean-François Groleau, qui dirige Groleau Développement Immobilier avec son frère Samuel.

Ces bandes de qualité jamais vue pour ce type d'édifice sont une petite demande spéciale de l'associé, Simon Gagné.

Le jeune retraité de la LNH, vedette des Flyers qui a gagné la Coupe Stanley avec les Kings de Los Angeles en 2012, s'est associé aux frères Groleau et à Éric Alarie pour acheter l'aréna 1,74 million $ à la Ville de Québec. Le groupe a injecté 8 millions $ dans les rénovations et la Ville de Québec achète en contrepartie 1640 heures de glace par an à 350 $ l'heure, un total de 574 000 $ annuellement.

Les frères Groleau sont aussi derrière l'aréna privé Les 3 glaces, inauguré en décembre 2012 dans le secteur Vanier. 

Projet un peu fou

À deux semaines de l'ouverture, Jean-François Groleau est enthousiaste, mais il admet que le chantier qui donne une solide cure de jeunesse au bâtiment est un peu fou.

À voir les images croquées mercredi par le photographe du Soleil, on peine à imaginer que tout sera prêt, tant pour la patinoire rénovée que pour l'ajout d'une façade vitrée offrant plus d'espace et de lumière. Pourtant, tout sera prêt et les travaux sont terminés à «75 %», assure le promoteur immobilier.

«Je ne vous cacherai pas qu'on a fait des deux shifts de travail. On a pris possession au mois de mai. Je ne vous dis pas que c'est des chantiers normaux, mais tout le monde a embarqué dans l'objectif de le livrer», a-t-il expliqué au Soleil.

Selon le promoteur, ce type de rénovation devrait normalement durer 16 mois. Mais il a été fait en quatre. «Mais le 1er septembre, les chambres de hockey, la glace parfaite, les bandes, tout, ce sera livré.»

Une seule chose ne sera pas terminée à l'ouverture du 1er septembre : les estrades dans lesquelles les bancs, livrés un peu plus tard que prévu, seront installés en quatre phases d'ici les Fêtes. «Mais les jeunes et les parents qui viennent les voir n'en souffriront pas. Ce sera prêt d'ici Noël.»

Ce délai pourrait mener au report d'une activité spéciale que Simon Gagné avait dit en décembre vouloir pour l'ouverture, peut-être une «semaine du hockey» pendant laquelle il patinerait avec les jeunes.

«On est en réflexion à savoir si on fait ça avec les bancs ou sans bancs. Mais le feeling est peut-être plus d'attendre», a avancé Jean-François Groleau.

En conférence de presse le 16 décembre, Simon Gagné s'était dit emballé par cette nouvelle aventure. «Je suis très content. Pour un petit gars qui a joué au hockey, avoir son aréna, ça fait spécial, c'est comme la cerise sur le sundae

L'annonce de la transaction avait aussi ravi l'opposition à l'hôtel de ville. Démocratie Québec y voyait un «modèle à suivre», estimant que la Ville, les entrepreneurs et les usagers «sont gagnants» dans cette transaction.

Si les bancs dans les estrades prendront un... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 3.0

Agrandir

Si les bancs dans les estrades prendront un peu plus de temps que prévu à installer, les vestiaires, eux, seront prêts à temps pour l'ouverture.

Le Soleil, Patrice Laroche

Faits saillants

  • Acheté de la Ville de Québec pour 1,74 million $ par les associés Jean-François et Samuel Groleau, Éric Alarie et l'ex-joueur de la LHN Simon Gagné
  • 8 millions $ de rénovations pendant l'été 2016
  • Ouverture le 1er septembre
  • 1640 heures de glace par an achetées par la Ville de Québec pour le hockey 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer