Labeaume milite pour Juppé: «ça ne le regarde pas», réagit Guérette

Alain Juppé, l'actuel maire de Bordeaux, est un... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Alain Juppé, l'actuel maire de Bordeaux, est un ami de Régis Labeaume.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «De quoi il se mêle encore? Ça ne le regarde pas.» La conseillère de l'opposition Anne Guérette n'a pas mâché ses mots après avoir appris que le maire de Québec, Régis Labeaume, militera pour la candidature d'Alain Juppé aux primaires de la droite française.

«Il devrait se garder une neutralité, rester en dehors de toute élection américaine ou française», a réagi l'élue de Démocratie Québec. «Laissons les citoyens de la France faire leur choix», a-t-elle ajouté, estimant qu'il y a assez de choses à faire à Québec.

La conseillère de l'opposition, qui brigue la direction de son parti Démocratie Québec en prévision des prochaines élections municipales, commentait le reportage du Soleil qui, jeudi, faisait état de la formation d'un comité d'honneur que présidera Régis Labeaume en appui à l'actuel maire de Bordeaux.

Ami de Régis Labeaume, Alain Juppé fait partie d'une dizaine de candidats pour les élections primaires à la tête du parti de droite Les Républicains qui auront lieu en novembre. La personne élue représentera la droite à la présidentielle du printemps 2017.

««Il devrait se garder une neutralité, rester en dehors de toute élection américaine ou française»»

Anne Guérette

«M. Labeaume ne pouvait pas faire autrement que soutenir son ami Alain Juppé», a confirmé au Soleil le conseiller consulaire de France à Québec Michel Gaudart de Soulages joint mercredi. Ce dernier présidera un comité de soutien à M. Juppé pour la Capitale-Nationale. L'avocat Maurice Renoux en sera vice-président. 

Priorités

En entrevue au Soleil, Anne Guérette dit n'avoir a priori rien contre l'idée que Régis Labeaume souhaite donner son appui à un ami. «Mais quand on est un maire, on ne travaille pas pour ses amis, mais pour ses citoyens», a-t-elle lancé du même souffle.

«Le maire de Québec devrait s'occuper de sa ville et de ses citoyens. On a du pain sur la planche, on a plein de choses importantes dont on doit s'occuper ici.»

Même si le comité d'honneur dirigé par le maire de Québec n'obligera pas nécessairement de déplacements, la conseillère fait le lien avec les voyages de Régis Labeaume.

«Il a été président d'honneur de la Traversée du lac Saint-Jean, il part à New York, à Lausanne. Il n'y a plus de pilote dans l'avion. Il est toujours parti. Ça me choque», a tranché l'élue de l'opposition. «Ses priorités sont extraordinairement surprenantes. Dans mon livre à moi, un maire doit prendre soin de ses citoyens et de son territoire.»

Du rare, dit l'UMQ

À l'Union des municipalités du Québec (UMQ), le porte-parole Patrick Lemieux dit n'avoir par le passé jamais eu connaissance d'une implication comme celle de M. Labeaume dans une campagne électorale étrangère.

«C'est une chose peu courante parmi les élus municipaux», a-t-il affirmé, ajoutant que les maires et les conseillers demeurent libres de leurs opinions. «Chacun des 8000 élus municipaux au Québec, à l'instar de n'importe quel citoyen ou citoyenne, est libre de prendre position ou non dans des campagnes électorales étrangères s'il le souhaite, en fonction de ses valeurs, de ses positions, ou de ses affinités avec des candidats», a conclu M. Lemieux.

Actuellement en vacances, Régis Labeaume n'a pas commenté la nouvelle du comité d'honneur qu'il présidera. Joint par Le Soleil mercredi, son attaché de presse Paul-Christian Nolin avait dit ne pas être au courant de la création d'un tel comité d'honneur en soutien à la candidature d'Alain Juppé.

Régis Labeaume et Alain Juppé ont souvent montré leur amitié et leur complicité ces dernières années. Fin juin, lors d'un voyage à Bordeaux, M. Labeaume s'était prononcé pour la candidature d'Alain Juppé en qui il avait dit voir «la seule alternative» à la «montée des extrémismes» que sont à ses yeux l'extrême droite de Marine Le Pen et l'extrême gauche de Jean-Luc Mélenchon.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer