Des supports à vélos nouveau genre à Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Deux bornes de stationnement nouveau genre pour vélos seront installées jusqu'à la fin de l'automne devant la gare du Palais et l'entrée principale du marché du Vieux-Port. L'administration municipale compte analyser les commentaires des utilisateurs avant de décider si elle étendra ce service gratuit à d'autres secteurs.

«Les cyclistes méritent mieux qu'un rack en tuyau, un poteau de téléphone ou une vieille clôture pour attacher leur vélo», explique le concepteur de ce support «unique au monde», Louis Fournier, qui estime que le prix de plus en plus élevé des bicyclettes milite en faveur d'un système efficace et sécuritaire comme le sien afin de prévenir les vols.

Qualifiée de «borne de stationnement conviviale», la VéloVoûte a la particularité, dans un premier temps, de faire tenir le vélo en équilibre grâce à un châssis protecteur fait de bandes de caoutchouc. Une chaîne de verrouillage ultrarésistante de 3,5 m peut ensuite être enroulée autour du cadre et des pneus de la bicyclette.

Le cycliste doit avoir en sa possession un cadenas afin de fermer de façon sécuritaire le casier dans lequel est fixée la chaîne. L'espace permet également de ranger ses objets personnels, comme son casque ou sa sacoche de transport. Quatre vélos peuvent être rangés à chaque borne.

M. Fournier ne cache pas sa fierté d'offrir un produit «fabriqué et conçu à 100 % au Saguenay», par la compagnie COMP-XTR. «J'ai commencé à travailler sur ce projet il y a quatre ans, en collaboration avec une vingtaine de cyclistes chevronnés et débutants, ainsi que des clubs de vélo.»

Le concepteur compte être en mesure d'offrir 2000 bornes de stationnement au public l'an prochain. Pour le moment, un restaurant de La Baie offre le service à ses clients. «Nous avons choisi Québec parce que c'est une ville très procycliste», précise-t-il.

Un porte-parole de la Ville, Jacques Perron, mentionne que l'installation de ces deux bornes de stationnement est pour le moment un «test». L'administration municipale n'a rien payé pour les accueillir sur son territoire. Les commentaires des cyclistes dicteront la marche à suivre pour déterminer s'il y a lieu de pousser l'expérience plus loin, avec des investissements à la clé.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer