Une course de brouettes dans le Vieux-Québec!

On se serait cru plusieurs centaines d'années en... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

On se serait cru plusieurs centaines d'années en arrière à la première édition de la Course de brouettes des Fêtes de la Nouvelle-France sur la rue Saint-Jean, samedi.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La rue Saint-Jean a pris des allures de basse-cour festive du 17e siècle, samedi après-midi, au grand plaisir des passants, à l'occasion de la toute nouvelle Course de brouettes «100% colon», prémisse des Fêtes de la Nouvelle-France.

Les participants devaient effectuer un aller-retour dans un... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 1.0

Agrandir

Les participants devaient effectuer un aller-retour dans un parcours à obstacles plus rapidement que l'équipe adverse.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Costumes d'époque, brouettes antiques, barils, charrettes remplies de bière et même quelques poules amenées par un participant, on se serait cru plusieurs centaines d'années en arrière à la première édition de la Course de brouettes des Fêtes de la Nouvelle-France, qui se dérouleront officiellement du 3 au 7 août.

C'est le populaire animateur d'Énergie 98.9, Marto Napoli, concepteur de la compétition, qui animait cette première de deux évènements «100% colon», en amont de l'édition 2016 des Fêtes.

«Ça a commencé quand on m'a contacté pour que j'invente une nouvelle activité pour aller chercher les jeunes aux Fêtes de la Nouvelle-France. On m'enlignait vers des courses de boîtes à savon, je ne tripais pas, et à un moment donné quelqu'un m'a proposé, en voulant rire de moi, de faire des courses de brouettes. J'ai dit tu l'as trouvé», expliquait Napoli avec le sourire, samedi, presque dépassé par l'engouement envers l'évènement et les efforts mis par les participants dans leurs costumes et équipements.

Parcours à obstacles

Les règlements étaient simples. En équipe de deux, un dans une brouette, l'autre la poussant, les participants devaient effectuer un aller-retour dans un parcours à obstacles plus rapidement que l'équipe adverse. L'équipe gagnante poursuivait ensuite son parcours dans la compétition jusqu'à la finale et le grand prix, 400$ de bière embouteillée de la microbrasserie Le Corsaire, de Lévis.

Une bonne foule de touristes et passants s'est rapidement agglutinée et les téléphones intelligents ont commencé à s'élever dans la foule pour filmer quand, vers 13h, les équipes vêtues de fourrures et tuniques se sont mises à dévaler le parcours d'une cinquantaine de mètres, à l'angle des rues Saint-Jean et Saint-Stanislas.

C'est consciemment que la direction des Fêtes de la Nouvelle-France tente de ramener un aspect plus drôle et festif à son évènement. De ce désir sont nés les deux évènements «100% colon», la course de brouettes et une compétition du plus gros mangeur de blé d'Inde, prévue le 6 août.

Rajeunir les Fêtes

«On voulait rajeunir un peu. On a aussi un volet musical cette année avec différents artistes, dont Sally Folk et Joseph Edgar. Les jeunes ne connaissaient pas nécessairement les Fêtes de la Nouvelle-France comme étant super festif, mais pourtant c'est vraiment le cas», a expliqué la responsable des communications des Fêtes, Audrey Laroche, qui disait mission accomplie après la Course de brouettes.

Les quatre finalistes de la première édition, des amis qui s'étaient inscrits en groupe, étaient d'ailleurs d'excellents exemples de ce vent de renouveau. Aucun d'entre eux n'avait déjà participé auparavant à une activité des Fêtes. «Là, on va revenir faire un tour», lançait la seule représentante féminine du groupe, Rachel.

Les gagnants pourront d'ailleurs vraisemblablement défendre leur titre l'an prochain. Même s'il était trop tôt pour l'organisation des Fêtes de la Nouvelle-France pour se prononcer sur le retour de la course en 2017, Marto Napoli expliquait à qui voulait bien l'entendre son plan pour l'année prochaine: «On va faire des qualifications à Lévis et en Beauce, pour ensuite faire une finale sur Saint-Jean.»

Le coloré animateur semble voir du potentiel créatif dans la thématique «100% colon». «C'est peut-être vers là que les Fêtes s'en vont, des affaires plus rigolotes.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer