Un potager pour sortir le Grand Théâtre de sa «camisole de béton»

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Consciente de l'architecture imposante et un brin austère du Grand Théâtre de Québec dans son voisinage, la direction de l'institution veut «humaniser» l'endroit. Et ça commence par le verdissement et un lumineux potager urbain dans la cour intérieure du Conservatoire de musique, annexée au célèbre bâtiment.

«Ça permet de sortir de notre camisole de béton», illustre le président et directeur général du Grand Théâtre de Québec, Gaétan Morency. Mercredi, ce dernier a rencontré Le Soleil à travers les 50 pots installés par les Urbainculteurs sur une surface de 65 m2. Pas moins de 80 variétés de petits fruits, de légumes, de fines herbes et de fleurs y poussent. La peinture vert fluo de l'allée où se trouvent ces pots en géotextile agit comme une touche vitaminée dans cet océan de béton.

Le jardin sera entretenu par des bénévoles de Loisirs Montcalm et la Société Saint-Vincent-de-Paul de Québec se chargera de distribuer les aliments récoltés.

«Le jardin, c'est vraiment pour amener le Grand Théâtre dans le quartier, en faire un voisin de choix. Ça amène une activité, on veut développer le goût pour le jardinage et améliorer l'environnement très, très béton», poursuit M. Morency à propos de l'édifice de 1971 qui se distingue avec son architecture de style brutaliste de Victor Prus. 

Une façon aussi, dit-il, de propager la connaissance et la culture au-delà de la mission de l'institution dédiée aux arts de la scène.

Impliquer le public

«On veut être un centre qui invite la population. La vision de la culture a changé depuis 45 ans. Aujourd'hui, on parle de participation culturelle, de quelque chose qui implique tout le monde, pas seulement comme spectateur, mais comme participant», ajoute M. Morency.

Le jardin sera entretenu par des bénévoles de... (Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 2.0

Agrandir

Le jardin sera entretenu par des bénévoles de Loisirs Montcalm et la Société Saint-Vincent-de-Paul de Québec se chargera de distribuer les aliments récoltés.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Dans cette même cour du Conservatoire, plus basse que le niveau de la rue, se tiennent d'ailleurs des activités publiques comme le yoga extérieur, très populaire le dimanche. «C'est vers cette direction qu'on veut amener le Grand Théâtre.»

Et le directeur lui-même mettra-t-il la main dans la terre comme le feront les gens de Loisirs Montcalm? 

«Personnellement, je n'ai pas le pouce vert, mais je compte apprendre avec notre jardin», lance Gaétan Morency. 

Même sans être expert, il constate que les pousses vont bon train depuis l'installation du potager la semaine dernière. «Ça pousse très bien, se réjouit-il. C'est une saison favorable avec une belle alternance de pluie et de soleil alors les potagers vont bien de ce temps-ci.»

Quelques chiffres

  • 50 pots en géotextile
  • 80 variétés de légumes, fruits, herbes et fleurs
  • 25 bénévoles de Loisirs Montcalm collaboreront à l'entretien et aux récoltes

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer