Infrastructures prioritaires: Québec plaidera pour les municipalités amies

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Ville de Québec inclura des projets de municipalités amies dans sa liste d'infrastructures prioritaires à soumettre aux gouvernements supérieurs, à condition qu'ils contribuent à la protection des sources d'eau potable.

La semaine dernière, les gouvernements fédéral et provincial ont annoncé la réalisation de plus de 700 millions $ de projets d'infrastructures pour l'eau potable et le traitement des eaux usées. Cela pour le Québec seulement. Et d'ici 2018.

Le maire de Québec avait dès lors fait part de son empressement à déposer une liste de projets de plusieurs centaines de millions de dollars puisque le principe du «premier arrivé, premier servi» est appliqué. La correspondance partira d'ici la fin de la semaine, au plus tard au début de la prochaine, a confirmé Régis Labeaume jeudi.

Fait particulier, des projets de municipalités de la couronne nord se tailleront une place dans les demandes de la Ville de Québec. Cette dernière pourrait même payer une partie de la facture. «Vous vous souvenez, on disait : même si c'est chez le voisin, comme ça concerne notre eau, la qualité de notre eau, on souhaite qu'ils puissent traiter leurs eaux usées le plus convenablement possible», a rappelé M. Labeaume.

Le maire de Québec n'a pas nommé les municipalités qui profiteront de l'appui de Québec, mais il a regardé avec bienveillance son homonyme de Sainte-Brigitte-de-Laval, Wanita Daniele, présente à ses côtés.

L'élu municipal a toutefois exclu d'emblée Lac-Beauport et Stoneham-et-Tewkesbury parce que les deux villes contestent devant les tribunaux le règlement de contrôle intérimaire de la Communauté métropolitaine de Québec restreignant le développement dans les bassins versants des rivières Saint-Charles et Montmorency.

«On peut pas parce qu'ils nous poursuivent. Eux autres sont peut-être en train de manquer une très belle chance. Ces programmes-là passeront pas pendant 10 ans», a martelé M. Labeaume. «On va analyser ça dans quelques années ce qui se passe là et on va dire quelle grande erreur ils ont faite», a-t-il ajouté, évoquant un «développement débridé» et un «gars spécial, très spécial», le maire de Stoneham-et-Tewkesbury, Robert Miller.

«Ce sont des gens qui n'ont aucune, aucune conscience. Pour eux, il n'y a pas de problèmes environnementaux.

Points de vue divergents

C'est dur de parler à du monde de même, hein?» a-t-il poursuivi en parlant des opposants dans les deux municipalités, mais prenant soin de dire à la mairesse de Lac-Beauport, Louise Brunet, qu'elle n'est pas visée.

Celle-ci est engagée dans un bras de fer avec ses conseillers : elle approuve l'approche de la CMQ et ceux-ci la rejettent. Les projets d'infrastructures retenus ne seront dévoilés publiquement qu'à la fin de l'été.

«Il y a de la stratégie là-dedans, on ne veut pas négocier dans les journaux, on veut faire valoir nos points», a d'abord justifié le maire de Québec. Devant l'air incrédule des journalistes, il a senti bon d'ajouter en riant : «Quand c'est nécessaire, on négocie dans les journaux.»

300 000 $ pour étudier la salinité

La Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) a octroyé un contrat de 300 000 $ au consortium scientifique Ouranos afin d'étudier l'évolution de la salinité des eaux du fleuve Saint-Laurent et la vulnérabilité actuelle et anticipée des prises d'eau potable des villes de Lévis et de Québec. L'eau salée et l'eau douce se marient actuellement à la pointe est de l'île d'Orléans, mais avec le réchauffement de la planète, plusieurs craignent que le sel ne progresse vers les zones densément habitées. Comme Lévis a deux prises d'eau potable dans le fleuve et Québec, une, les maires Gilles Lehouillier et Régis Labeaume veulent évaluer les probabilités qu'un tel bouleversement survienne pour savoir de combien de temps ils disposent pour adapter leurs usines de filtration. «Il y a plein de chercheurs et de centres de recherche qui veulent embarquer avec nous autres parce que c'est de la nouvelle connaissance», a spécifié le maire Labeaume. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer