Collusion: difficile de tout récupérer, selon Labeaume

Corporoche, la corporation qui chapeaute Roche, rebaptisée Norda... (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Corporoche, la corporation qui chapeaute Roche, rebaptisée Norda Stelo, a déposé le 16 juin un avis d'intention au Bureau de l'administrateur du programme de remboursement volontaire.

Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le maire Régis Labeaume ne pense pas faire fortune avec les remboursements volontaires des entreprises s'étant adonnées à la collusion.

Après SNC-Lavalin, c'est au tour de Roche de proposer un règlement global qui vise les villes de Québec et de Lévis sur une période de 20 ans. «C'est une bien bonne décision et on espère qu'ils vont tous prendre la décision comme Roche», a commenté jeudi le maire de Québec. 

Celui-ci compte sur le programme de remboursement volontaire du provincial, mis sur pied afin d'éviter des procès longs et coûteux, pour toucher une partie des sommes payées en trop. «On pense que ça devrait passer par le gouvernement parce que si toutes les Villes se mettent à faire leurs enquêtes, on voudrait pas que ça coûte plus cher que ce qu'on va récupérer, hein? Ça serait pas très intelligent», a dit M. Labeaume. 

Les organismes publics qui s'entendront avec les entreprises recevront minimalement 20 % du montant des contrats truqués, davantage si la preuve est faite que le profit était plus élevé. Le total sera connu à la fin du processus qui s'apparente à une médiation.   

Le maire a spécifié qu'il s'occupait du dossier depuis deux ans, même si le Service des affaires juridiques vient tout juste d'être mandaté. 

«J'en parle pas beaucoup parce que je peux bien faire les gros bras et dire "ils vont rembourser", mais ça ne donne rien. Je ne veux pas créer d'espoir parce que je sais pas combien on va être capable de récupérer. Les citoyens vont peut-être penser qu'on va récupérer des millions et des millions [de dollars]. Moi je suis pas sûr. Selon moi, ça va finir par des gestes qui vont être plutôt symboliques parce que le geste de rembourser, c'est une admission de culpabilité», a développé M. Labeaume.  

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer