Un front numérique à la guerre au conseil municipal de Saint-Augustin

Lors de la séance régulière du conseil de... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Lors de la séance régulière du conseil de mardi, le maire Juneau a proposé une résolution pour appuyer une demande qu'il a faite à la Financière agricole du Québec, l'employeur du conseiller Potvin, de purger de son système tout courrier électronique lié à la Ville de Saint-Augustin étant donné que le conseiller utilise parfois cette adresse pour son travail de conseiller.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) L'adresse de courrier électronique d'un conseiller municipal à son travail a été mardi soir au centre d'un nouvel épisode de la guerre des clans qui fait rage depuis plus d'un an au conseil municipal de Saint-Augustin-de-Desmaures.

Le maire Sylvain Juneau, élu depuis juin 2015, forme l'un des deux clans avec le nouveau conseiller Raynald Brulotte alors que le second est composé des cinq conseillers issus de l'administration de l'ex-maire Marcel Corriveau : France Hamel, Louis Potvin, Denis Côté, Lise Lortie et Guy Marcotte.

Lors de la séance régulière du conseil de mardi, le maire Juneau a proposé une résolution pour appuyer une demande qu'il a faite à la Financière agricole du Québec, l'employeur du conseiller Potvin, de purger de son système tout courrier électronique lié à la Ville de Saint-Augustin étant donné que le conseiller utilise parfois cette adresse pour son travail de conseiller.

«J'ai demandé à M. Potvin d'arrêter d'utiliser son adresse du travail pour les affaires municipales. La moindre des choses serait qu'il utilise son adresse de la Ville. J'ai aussi demandé à la Financière agricole d'effacer les messages pour des raisons de confidentialité. Nos documents, lorsqu'ils transitent par la Financière agricole, sont archivés à la Financière agricole», a indiqué le maire après la séance, rappelant que Louis Potvin était aussi le conseiller municipal responsable des technologies de l'information.

Le clan des cinq a rejeté la proposition, en adoptant plutôt une demandant un audit des directives et des normes en matière de sécurité pour que soient renforcées les mesures sécuritaires à la Ville. «Jamais je n'ai vu de la part de M. Potvin aucun e-mail contenant des données sensibles», a déclaré la conseillère Lise Lortie.

Sa collègue France Hamel a de son côté déclaré que la proposition du maire ressemblait à une vendetta contre M. Potvin. «Je trouve ça très inconvenant de faire ça publiquement», a-t-elle déploré.

Quant à Louis Potvin, il a juré que les choses n'en resteraient pas là. «La Financière agricole n'a pas de compte à rendre à la Ville de Saint-Augustin. C'est moi qui ai à en rendre et il n'y a aucun danger. Le vrai danger est partout ailleurs sauf là. Le seul but de ça est d'essayer de me nuire et il y aura des conséquences éventuellement pour ceux qui l'ont fait.»

Après la séance, le conseiller Potvin a ajouté qu'il n'avait jamais utilisé son adresse de courrier électronique du travail pour envoyer des messages liés à l'administration municipale durant ses heures de travail. 

«Je l'ai fait à quelques reprises seulement, et en dehors de mes heures de travail et pas pour communiquer avec des citoyens. C'était seulement pour des échanges entre élus et il n'y avait aucune donnée confidentielle dans ces messages», a-t-il affirmé au Soleil, ajoutant qu'il n'excluait aucune démarche, judiciaire ou autre, pour répliquer à ce qu'il considère comme une attaque personnelle du maire Juneau.

Salaires: le veto envisagé

Même si les cinq conseillers issus de l'administration de l'ex-maire Marcel Corriveau ont voté mardi pour ramener leurs salaires au total de 24 228 $ qu'il était avant que le maire Sylvain Juneau n'en déduise les sommes versées pour des comités qui n'étaient pas conformes à la loi, le maire a déclaré que le dossier n'était pas terminé. «Il me reste encore 96 heures pour utiliser mon veto concernant cette résolution», a déclaré le maire Juneau après la séance régulière du conseil. Il a également indiqué qu'il attendait «cet été» la réponse du commissaire aux plaintes à la gestion municipale à la plainte qu'il a adressée relativement au dossier de la rémunération des conseillers. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer