L'oeuvre Québec vrai sur un autobus tout l'été

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le public a fait son choix : c'est l'oeuvre de l'artiste Pierre Bouchard qui a été sélectionnée et qui sera affichée sur un autobus du Réseau de transport de la Capitale (RTC) pendant tout l'été.

Le tableau fait à la bombe aérosol et au pochoir, intitulé Québec vrai, a été agrandi plusieurs fois pour littéralement transformer un bus du RTC en oeuvre d'art mobile. L'autobus empruntera les parcours 7 et 11 jusqu'au 31 août. Il devrait donc être aperçu dans le Vieux-Québec à quelques reprises.

Jérémie Ernould, conseiller de la Ville de Québec responsable du concours, espère que l'autobus «fera parler» de lui alors que la haute saison touristique débute. «Quand tu vois l'autobus, tu le vois que c'est pas une publicité. Donc t'as pas le choix de te poser une question et de te dire ok, c'est quoi ça, qu'est-ce que ça fait là? Je pense que si les gens sont curieux, ils vont aller se renseigner, vont le voir, le prendre en photo et le mettre sur les réseaux sociaux», avance M. Ernould. 

L'artiste multidisciplinaire Pierre Bouchard était très heureux d'avoir été sélectionné pour ce concours, et d'avoir ensuite rallié le plus de votes. En un mois, quelque 5200 citoyens se sont prononcés sur le site Web de la Ville de Québec pour l'une ou l'autre des six oeuvres soumises également par Annie Baillargeon, Guillaume D. Cyr, Josée Landry Sirois, Pierre & Marie et Giorgia Volpe. 

Grande visibilité publique

Pour Pierre Bouchard, qui fait déjà dans la murale extérieure, cette oeuvre sera la plus imposante de sa carrière en termes de visibilité publique. Il s'est d'abord inspiré de l'art traditionnel, où de jolies petites maisons sont nichées sur un paysage montagneux. «Mais j'ai comme un petit peu mis des éléments discordants, entre autres le quatre-roues qui arrive sur la montagne comme ça», lance-t-il. Parce que la beauté et la poésie peut se trouver dans tout ce qui compose la campagne québécoise, explique-t-il.

Avec ses couleurs éclatantes et son style graffiti, l'artiste a aussi voulu mettre en opposition «la nature, la campagne, le temps qui coule doucement versus l'urbanité ou quelque chose qui est fait rapidement».

Le concours «La culture vous transporte» est une première pour la Ville de Québec, qui cherchait à mettre en valeur ses artistes qui travaillent sur toile (en deux dimensions) et qui ne peuvent soumissionner lors des concours d'art public, par exemple lorsque vient le temps de réaliser une sculpture dans un parc. 

Si la réaction du public est bonne au cours de l'été, la Ville pourrait très bien décider d'en faire un concours annuel. «C'est quelque chose qu'on va considérer, c'est certain», soutient M. Ernould.

Pour l'artiste Pierre Bouchard, cette oeuvre sera la... (Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 2.0

Agrandir

Pour l'artiste Pierre Bouchard, cette oeuvre sera la plus imposante de sa carrière en termes de visibilité publique.

Le Soleil, Pascal Ratthé

L'artiste multidisciplinaire Pierre Bouchard était très heureux d'avoir été sélectionné pour ce concours, et d'avoir ensuite rallié le plus de votes. En un mois, quelques 5200 citoyens se sont prononcé sur le site web de la Ville de Québec pour l'une ou l'autre des six oeuvres soumises également par Annie Baillargeon, Guillaume D. Cyr, Josée Landry Sirois, Pierre & Marie et Giorgia Volpe. 

Grande visibilité publique

Pour Pierre Bouchard, qui fait déjà dans la murale extérieure, cette oeuvre sera la plus imposante de sa carrière en terme de visibilité publique. Il s'est d'abord inspiré de l'art traditionnel, où de jolies petites maisons sont nichées sur un paysage montagneux. «Mais j'ai comme un petit peu mis des éléments discordants, entre autres, le quatre-roues qui arrive sur la montagne comme ça», lance-t-il. Parce que la beauté et la poésie peut se trouver dans tout ce qui compose la campagne québécoise, explique-t-il.

Avec ses couleurs éclatantes et son style graffiti, l'artiste a aussi voulu mettre en opposition «la nature, la campagne, le temps qui coule doucement versus l'urbanité ou quelque chose qui est fait rapidement». 

Le concours «La culture vous transporte» est une première pour la Ville de Québec, qui cherchait à mettre en valeur ses artistes qui travaillent sur toile (en deux dimensions) et qui ne peuvent soumissionner lors des concours d'art public, par exemple lorsque vient le temps de réaliser une sculpture dans un parc. 

Si la réaction du public est bonne au cours de l'été, la Ville pourrait très bien décider d'en faire un concours annuel. «C'est quelque chose qu'on va considérer, c'est certain», soutient M. Ernould.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer